Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 26 janvier 2010

réincarnation

J'ai vu "la vie héroïque de Gainsbourg"...je ne sais pas comment il a fait, mais je suppose qu'il a fait faire un clone qui joue pour lui.

Incroyable! mais de sa part, pas étonnant, il a dû prêter quelques gènes pour pouvoir réaliser ce tour de magie.

Sacré Serge, va, tu nous as encore bien blousé là!

vendredi 22 janvier 2010

message à l'au-delà


Cher Claude,

Depuis que tu nous a quitté, pirouette cacahuète, je n'ai pas essayé de t'écrire sur la toile, cette étrange toile du web dont les fuseaux électromagnétiques (je n'y connais rien en fait et je devrais bien me le faire expliquer) les faisceaux "ultra-sonoriques picturalesques" se croisent et s'entre-croisent, pour créer du lien, du liant, et de la communication...virtuels.

Toi, mon cher frère, pourras-tu me lire? Je ne sais pas, j'en doute même. Mais cela ne fait rien, il paraît que de poser des lignes sur une page permet de faire... le deuil.

Ecrire délivre...

....Ecrire des livres, non, je n'en suis pas là. Cela me plairait...livres avec photos, ou photos avec textes...mais comme j'aime écrire dans le train, il me faudrait beaucoup voyager...ceci dit, j'adore les voyages....

J'ai en mémoire ton dernier regard sur moi, attentionné et plein de complicité, un regard protecteur de grand frère qui avait compris lui aussi que c'était certainement le dernier. Tes yeux, Ils étaient bleus...
...ciel. Pas comme les miens, ils sont tout noirs. Bizarreries de la génétique.

On était venu te chercher chez moi, une ambulance. Tu as même plaisanté avec la jeune fille qui brancardait. Tu l'aurais bien ...rancardée. Elle a eu de la gentillesse vis à vis de toi. Tu le méritais bien.

Tu sais que la peine nous étreint souvent. J'ai comme l'impression que tu nous vois. Certains disent que ce sont des illusions, des fantasmes pour palier le manque. Peut-être...
Pourquoi ma télévision s'est allumée plusieurs fois sans raison après ton décès? Alors, hein?? Coincidences, imaginaire....mais tu aimais faire des blagues, alors...

De toute façon, même si ces mots ne parviennent pas jusqu'à toi, ils te sont destinés, même si je les met en pature sur mon blog. Je n'ai jamais eu l'impression d'être entourée de loups, ni de requins.

Tu savais juste avant ton « envol » que la communication peut-être au delà des mots, dans le silence du recueillement, dans l'amour et le don de soi. Tu étais un brave, un être sensible et généreux qui a vécu comme il l'avais choisi: libre.

Et maintenant, c'est comment là-haut?

Me ferais-tu un petit signe de temps en temps?

C'est à moi de faire attention? Ah, ben ok! Je vais essayer de rester attentive au monde qui m'entoure.
...

Déjà 5 mois.
...

Ta petite soeur, qui pense à Toi.

jeudi 21 janvier 2010

impulsion


"I do not move . . . unless it be under the impulsion of a third party" (Samuel Beckett).

Nous avons tous besoin de l'Autre.

Rien ne peut émerger, être créer sans le regard, l'assentiment et la critique.

S'abstraire de ce concept, c'est nier l'humanité.