Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 28 février 2008

ineffable Bach!

free music


Il ne faut pas cracher sur les jeux de mots. Les plus mauvais vont aux meilleurs amis. C'est l'ineffable prix de l'intimité.
[Daniel Pennac]

follow you, follow me

free music


Memories!!!

mardi 26 février 2008

mercredi 20 février 2008

La main....


Depuis toujours la main, les mains m'ont fascinée...au point que souvent, mon regard se porte sur elles sans que même je le décide.

je me suis demandée pourquoi cette partie de notre anatomie attire tant mon attention.

J'ai relevé cette phrase de Yves Coppens:

“ Ces peintures de mains positives ou négatives(…) constituent la première écriture, 35 000 années avant celle conventionnelle et linéaire que l’on a coutume de considérer comme la plus ancienne. Extraordinaire outil(…) de l’écriture comme de la parole, la main est sans aucun doute l’organe qui a participé le plus à faire de l’homme un drôle de petit mammifère doté de dignité. ”

Oui, je les ai vus, ces témoignages d'un autre temps dans les grottes de Lascau.

En dessin, on a coutume de dire que ce sont les mains qui sont le plus difficile à représenter; c'est un bon moyen d'ailleurs de s'assurer des qualités d'un artiste!

La main caresse,
la main salue, la main attrape, griffe, pousse, elle bâillonne, elle dit "chuuuut", elle applaudit, elle tapote, elle serre, sensible, elle communique des émotions, courageuse,elle travaille, elle écrit, sensuelle, elle glisse dans les cheveux, espiègle, elle chatouille...

mercredi 13 février 2008

Bientôt la fête des amoureux...

la Liberté:
être lié, sans être ligoté...
être attaché, sans être entravé...

Soyons amoureux de la nature, de l'amour, de la vie, des sensations, des vivants, sans oublier"nos"morts...du soleil, de la lune, de la voute étoilée, des couleurs, de la musique, de la voix, des enfants, des autres, de la liberté, de l'optimisme, du jeu, du sens, des sens, de la perspective, de l'équilibre, de la joie, et puis quoi d'autre?

Bien à vous (de jouer)!

NB: le prix du tirage au sort après participation vous sera personnellement attribué(ben, oui, je ne vois pas comment autrement)! bonne chance.

mardi 12 février 2008

la télévision va bientôt disparaitre....

Les mots sont comme les glands... Chacun d'eux ne donne pas un chêne, mais si vous en plantez un nombre suffisant, vous obtiendrez sûrement un chêne tôt ou tard.
[ William Faulkner ]

C'est pour cela que je me dis qu'il n'est peut être pas vain d'écrire sur un blog....les paroles s'envolent, les écrits restent....encore que les écrits virtuels sont aliénés à un simple click...delete...

j'ai bien envie de dire que:
l'abrutissement et la nullité télévisuelles s'amplifient, la télévision va bientôt disparaitre.
Que mes errances sur différents blogs m'en apprennent tous les jours, en particulier sur le fonctionnement des êtres, qu'est-ce qui les motive, les intéresse, les passionne...
que la personnalité de chacun s'extériorise même si l'on ne montre que certaines facettes de soi
Cela me conforte dans l'idée qu'internet est une révolution tout aussi importante que l'invention de l'imprimerie en 1450 qui a eu une répercution tellement essentiel sur le 16ième siècle.

lundi 4 février 2008

en visitant sa maison...



Victor Schoelcher

"Son père, fabriquant de porcelaine réputé, l'envoie en 1830 en Amérique pour prospecter le marché, trouver de nouveaux clients, et l'éloigner des milieux républicains qu'il fréquente. Victor Shoelcher visite alors le Mexique, les États-Unis d'Amérique, les Antilles mais ne trouve pas de clients. Il découvre par contre l'esclavage et les affreuses conditions de vie des Noirs. Au retour, il publie sa première prise de position anti-esclavagiste dans 'La Revue de Paris' avant de devenir député de la Martinique et de la Guadeloupe. La Seconde République est proclamée après la Révolution de 1848. Le député devient sous-secrétaire d'État à la Marine et fait adopter, le 27 avril 1848, le fameux décret d'abolition de l'esclavage sur toutes les terres françaises, rendant la liberté à 260.000 esclaves. Les planteurs sont indemnisés mais la traite continue de manière illégale jusqu'en 1861. Comme Victor Hugo, il s'exile en Angleterre au moment de la prise de pouvoir de Napoléon III et revient en 1870 lors de la Commune. La république rétablie, il est à nouveau député puis sénateur. Victor Schoelcher restera, jusqu'à la fin de sa vie, un fervent défenseur humaniste de la république."


ce qui m'a le plus choqué c'était les listes des esclaves, dans lesquelles, on pouvait lire, pêle-mêle, des noms, surnoms, d'hommes et de vaches qui travaillaient avec ceux-ci. L'histoire s'écrit encore de nos jours ainsi, avec des femmes, et surtout des enfants qui n'ont pas leur mot à dire quant à l'exploitation que l'on fait d'eux...

ça ne cessera donc jamais?

vendredi 1 février 2008

L'eclampsie...



Un éclair dans un ciel serein....(je n'avais pas d'éclair, alors je vous ai mis une de mes dernières fotos...je n'écrirai plus foto autrement, il faudra vous y faire...lol)

cette semaine, une femme accouche, tout va pour le mieux...
elle présente 3 heures après la naissance de son bébé, ce que l'on appelle en terme médical: une crise d'éclampsie.

Bon, c'est quoi, allez vous me dire...
hé bien, c'est une complication de l'accouchement qui,dans le monde tue 1 femme sur 50 et 1 bébé sur 14. LA complication que l'on voit rarement dans un service, surtout en suites de couche, mais qui est redoutable. Pourquoi? parce quil existe très peu d'éléments prédictifs, et l'arrivée de la crise se fait de façon violente.
La patiente part en convulsion, se mord quelque fois la langue, se met en anurie, monte sa tension artérielle très haut; l'albumine dans les urines est le témoin d'une souffrance du rein, et parfois, la mort peut survenir dès la première crise convulsive. Mais c'est plutôt rare.
Il faut alors agir selon des règles bien "huilées", avec rigueur et sang froid. Les complications immédiates sont des troubles de la coagulation, la patiente commence à saigner de partout, provoquant des AVC.

J'y ai passé ma matinée lundi dernier avec l'équipe du bloc.

Aujourd'hui, après cet épisode tumultueux, la maman est revenue auprès de son enfant, tous deux vont bien(un séjour en réanimation a bien entendu été nécessaire pour régler les problèmes de coagulation et d'HTA).

je raconte cela pour dire que la naissance n'est, malheureusement, pas qu'un moment "idyllique". Je vois trop circuler sur le net des "bétises" proclamées par des gens "inconscients".
Bien sûr que nous devons respecter le plus possible, l'intimité du couple, la psychologie de la femme qui met au monde son enfant(et celui de son homme), que la physiologie doit être respectée le plus possible, ainsi que le projet de naissance du couple. Mais de grâce, attention aux risques inconsidérés pris pour cette femme, qui sous l'influence de certaines modes, peut perdre la vie et celle de son enfant , simplement parce que certaines personnes ne mesurent pas ou veulent ignorer les dangers encore existant de la parturition.

Bien à vous.