Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 13 février 2008

Bientôt la fête des amoureux...

la Liberté:
être lié, sans être ligoté...
être attaché, sans être entravé...

Soyons amoureux de la nature, de l'amour, de la vie, des sensations, des vivants, sans oublier"nos"morts...du soleil, de la lune, de la voute étoilée, des couleurs, de la musique, de la voix, des enfants, des autres, de la liberté, de l'optimisme, du jeu, du sens, des sens, de la perspective, de l'équilibre, de la joie, et puis quoi d'autre?

Bien à vous (de jouer)!

NB: le prix du tirage au sort après participation vous sera personnellement attribué(ben, oui, je ne vois pas comment autrement)! bonne chance.

45 commentaires:

Corto a dit…

Un concours sur l’amour ?

Une compétition inventée jadis par la belle et divine Aphrodite en personne… qui causa une guerre de dix ans, la mort ou la malédiction pour nombre de héros, la destruction totale d’une cité, la fin d’un roi, de ses enfants, et de tout son peuple.

Est-ce cela que vous nous proposez Astrale ?

J’y souscris !

L’amour est aveugle c’est bien connu, mais il est aussi injuste, méchant, égoïste…
Et pourtant…
C’est la plus belle chose du monde.
La seule part de l’humanité qui vaille qu’on accepte guerre, mort et malédiction.

Je ne connais pas la récompense mais je participe avec allégresse !

Et pour prix de ma participation, je dirai simplement ceci : j’aime !

Cela ne fait pas de moi un dieu, ni un héros, ni un roi. Mais si l’un ou l’autre veut me disputer ce privilège, qu’il se prépare à combattre car je ne crains ni guerre, ni mort, ni malédiction.

flybird a dit…

Ouah,je suis éblouie par tant d' allégresse Corto.
Marie, ma foie je veux bien endosser le role d'aphrodite vu sous cet angle, l' amour oui tant que la magie opère mais la passion, ça c'est divin, perso je préfère mourir de désir et me consummer de passion, qu' importe le lendemain, l' important c' est cet instant : un lit défait, les yeux satisfait dans les yeux de votre partenaire, un moment d' éternité, de détachement, bref moment de pleinitude et de bien être,un vrai régal mais c' est vrai que l' amour instantanée quand la flèche de cupidon frappe et que rien n' a d' importance que ces yeux, que ces mains, que sa bouche, cette fusion du corps et de l' esprit... laissez vous allez et savourez, la vie est si courte, profitez sans tabous, ces instants si fragiles, si éphémères sont des pépites d' or.

Anonyme a dit…

Ouè lamour cé hyypèr coooool ! Jkif tro grav ! Kiss and love ! Jt'm bab !

Astrale a dit…

Comme il est difficile de parler d'amour...je le vois ici, à part Corto, anomyme et flybird, peu de participants!....
pourtant le prix du concourt est intéressant...
il reste encore quelques jours...vous pouvez participer! ce n'est pas bidon, il y a vraiment quelque chose à gagner! je n'en dis pas plus...surprise, alors, n'hésitez pas à vous lancer: répondez en toute franchise(comme l'ont fait F, A, et C: comment définissez vous l'amour...

djaipi a dit…

je suis en retard... il y a un jeu?
je risque ceci: l'amour est la clé... et sa propre serrure.
bises

Michel a dit…

'Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant d'une femme inconnue et que j'aime et qui m'aime.' VERLAINE
'Le seul remède à l'amour, c'est d'aimer encore plus.'
THOREAU
et le plus étrange c'est qu'on désir ce qui nous est le plus opposé et non son semblable: Le sec désire l'humide, le froid le chaud, l'amer le doux, l'aigu le grave, le vide le plein, le plein le vide et dans l'absence de son opposé...on s'enfonce dans le paradoxe...
'On s'enfonce dans la solitude, on fuit les autres...Mais pourquoi, sinon pour être digne de quelqu'un, de quelque chose...
d'un jugement de qualité.'GABRIELLE ROY

Astrale a dit…

hum hum...pas mal!

Astrale a dit…

un peu difficile à "matérialiser" cela, non?
j'imagine dessiner l'amour comme étant une clé qui ouvrirait un champ de possibles...et tout à coup, elle devient serrure, illusion? : un orifice par lequel on lorgne sur un "interdit"...dans la serrure j'y verrais donc un oeil...oh, mais ça me donne des idées ça! merci Djaipi!
idée à creuser...

Corto a dit…

Représenter l'Amour ? Cela me paraît impossible. Aussi impossible que de le définir. On peut tout au plus représenter l'objet de cet amour, ou le sentiment qu'il procure, le figer dans un instant, qui gagne en éternité ce qu'il perd en réalité. On sait qu'on aime. On ne sait pas pourquoi, on ne sait pas comment. Pourquoi lui ? Pourquoi elle ?

Un philosophe a-t-il déjà défini l'amour ? Un peintre en a-t-il saisi l'intensité ? Est-ce un besoin égoïste ? Un élan de chaleur ? Un transport physique ?

Aimer fait-il de moi un être meilleur, comme je le lis parfois ? Alors que les pires salauds aiment aussi...Et sont aimés.

Je sais que j'aime parce qu'il y a quelque chose en moi qui n'existait pas avant. Quelque chose qui fait mal, quelque chose qui fait du bien. Une envie sublime, un désir physique. Je suis meilleur et pire à la fois.

Je ne sais plus qui a dit "il n'y a pas d'amour mais des preuves d'amour". Il est rare que je reprenne à mon compte ce genre de citations, mais dans ce cas précis, on est proche de la vérité, alors...

flybird a dit…

Moi, j' aime beaucoup cette phrase de Verlaine : 'Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant d'une femme inconnue et que j'aime et qui m'aime.' VERLAINE, merci Michel.
La rencontre de deux âmes soeur qui ne se connaissent pas mais qui sont fait l' un pour l' autre.

Je trouve que la méthaphore de Djaipi est excelente.

Anonyme a dit…

Bonjour, Astrale la rémoise!
en suivant tel et tel lien, j'arrive sur ce blog, différent du premier que j'avais remarqué !
Merci d'avoir laissé un commentaire sur le mien (domisoldo)
Avez vous abandonné l'autre ???

flybird a dit…

Cher Corto pour moi tu es sans conteste le grand vaincoeur de ce concours, je suis pour ma part subjuguée par tes mots, la femme que tu aimes à une chance inouie, quel clameur d'un coeur amoureux qui aime, dans tout les cas tu en parle très bien avec sincèrité, que c'est beau un coeur qui aime, je souhaite une longue vie à cet amour qui te transporte et te rend si vivant et euphorique.
Bien sûr, Marie, la décision finale t'appartient.

Astrale a dit…

le jury délibère...:-)

Corto a dit…

Oui oui, laissons délibérer le jury ! Mais je suis assez d'accord avec Flybird ! Et je me souhaite la même chose !

Ulysse a dit…

Voilà je suis passé pour te dire...Ô combien vous comptez...

Corto a dit…

Pas d'accord !

Astrale a dit…

je n'ai pas le coeur de vous départager, puisque communiquer c'est partager et donc je propose un repas avec les participants du jeu...dans un endroit à convenir, vous serez bien entendu, mes invités! ça va peut être vous paraître difficile à réaliser...mais qui sait!(pas la tour d'argent ni mac do tout de même...)
Qui a une idée? je verrais bien cela du côté de paris, aux beaux jours....

flybird a dit…

Je propose, Montmartre et je serais votre guide, enfin si vous le voulez, celà est une superbe idée chère Marie.

Albertine a dit…

Oh ! Moi aussi je veux jouer et gagner un repas avec Astrale ;-) !
(Pourtant, nous commençons à être nombreux, cela va finir par coûter cher à tes poches Astrale, même pour le Mac Do... Je propose que nous fassions une cagnotte plutôt...)
Alors...., pour l'amour, je garderais ce que j'avais mis sur l'amitié à l'occasion "Deux hirondelles, tantôt loquaces, tantôt silencieuses, se partagent l'infini du ciel et le même auvent", à quoi il faudrait sans doute ajouter, pour ce qui est de l'amour proprement dit, quelque chose de plus "charnel"...

Belle journée Astrale, merci pour ton petit mot pendant mon absence et... encore pardon pour ce "lâchage" qui n'avait pourtant rien de prémédité... C'est que j'aime bien vous voir et vous visiter moi zaussi...

Marc a dit…

Bon, j'ai aussi un truc à dire sur le sujet. D'abord il faut savoir qu'entendre parler de saint-Valentin me provoque des effets bizarres. C'est entre le lait qui me coule des oreilles et l'eczéma qui m'envahit le bas du ventre. Bref c'est pas trop mon truc. Ben quant à mon texte, l'expérience prouve que beaucoup ne le supportent pas et je n'aime pas être censuré :-(
Bien à vous tous,

Le rabas-joie-pisse-pas-chaud-de-service

Corto a dit…

Eh ben ! Il y en a un(e) autre qui doit appréhender la St Valentin... Beurk !

Albertine a dit…

Eh bien Marc, alors, que se passe-t-il ? Tu ne veux pas dîner avec nous :-( ?

Marc a dit…

Alors l'amour, c'est aussi faire l'amour. J'ai eu l'occasion à propos d'une exaltation érotique poétique que j'avais trouvé justement bien trop exaltée d'exprimer ma "pensée". En gros ça donnait ça :

D'abord il faut bien le dire, on ne le dit quasiment jamais malgré l'évidence : quand on fait l'amour on a l'air con. Bon je sais, y en a (et nombreux en plus) qu'aiment bien voir ça en gros plans et pis, il parait, y en a qui se filment pendant. Bon tout ça, ça reste un peu cochon tout de même. C'est vrai, au début on s'excite, on bande on sl'ance quand on peut (ouais car bien souvent on bande dans le vide, ça on n'en parle pas dans la littérature érotique et franchement dans l'onanisme on a bien l'air encore plus con, j'parie qu'on écrit rien la dessus d'ailleurs). Bref au début on s'excite puis après des mouvements extraordinaires (sic), bien qu'un peu répétitifs quand-même et parfois un peu forcés (quand ça vient pas) le pétard finit par exploser et alors là franchement, déjà dix secondes après, on comprend pas pourquoi on s'est tant enthousiasmé. Bon ok c'est vrai on recommencera le lendemain ou dans deux jours, c'est pas que ce soit tellement marrant de recommencer des années toujours le même truc plat (quand on y pense) mais les hormones ma bonne dame, les hormones qu'y peut-on ?

Astrale a dit…

Marc, je ne voudrais pas en rajouter, mais je crois que l'eczéma c'est un peu aussi un signe d'anxiété...il faudrait trouver un truc pour être un peu plus ...zen!
et de quel texte parlez-vous, enfin, parles-tu???
Ps:pour ce qui est des fêtes commerciales, moi non plus je ne prends pas tout au premier degré...

Astrale a dit…

Chère flybird, Montmartre ça me va tout fait!!
et joyeux retour à toi chère Albertine...ça fait plaisir!tu seras de la partie!

Marc a dit…

Zen ? Ah non pas ça ! Plat, amorphe, blafard, bouffi ? Auto-satisfait peu-être ? Non merci
Mais ivre, de vin, de poésie ou de vertu... (Baudelaire)

Marc a dit…

Ben si je veux bien venir, je sais âtre affable, aimable, poli, courtois, souriant, lavé, rasé. Certes je bois dans ce genre d'occasion, mais je sais me tenir !

flybird a dit…

Marc ta vision de l' acte sexuel est dépourvu de poésie et manque de sensualité, cela ne donne pas envi dans tout les cas, enfin bref, donc Montmartre chère Astrale, voila un peu mon pied à terre,voilà ce que je propose, un petit tour de petit train sur la butte Montmartre, dejeuner au restaurant à la bonne franquette(bon rapport qualité/prix), établissement ancien de plus de 4 siècles situé dans l' ancienne grand rue du village de Montmartre, c' était le lieu de rendez-vous des artistes , votre guide, moi même vous emmenera à la découverte des différents visages de la butte : Sacré coeur, Place du Tertre, sa vigne, ses endroits plein de charme, le souvenir de la vie artistique très intense jusqu' au début du xxème siecle, et je trouve l' idée d' albertine d' un financement collectif judicieux.

Anonyme a dit…

Eh bien moi, je propose de reprendre l'idée du concours, mais d'écrire cette fois le plus beau message de fête des grands mères au monde (puisque c'est de circonstance !).

Et je crois que, dans cette catégorie aussi, c'est notre ami Corto qui a ENCORE gagné. Haut la main, même !

Bravo, Corto

Astrale a dit…

anonyme...n'importe quoi...
si tu veux participer au concours, il n'est pas clos...mais il faudra te dévoiler...ou défends tu le voile à tout crin?

Anonyme a dit…

C'pas ma faute à moi si pour être plus qu'un anonyme, faut être fiché chez Google Blog ou Uérèlisé dûment et proprement !

L'anonymation est acte de militantisme personnalisant !

Votez Anonyme ! ça pourra pas être pire que la dernière fois, de toute façon.

Quand à participer au concours, je complexe un peu après qu'un illustre auteur-compositeur à paraphrasé Shakespeare en écrivant ces vers si inspirés :

Aimer,
C'est c'qu'y a d'plus beau
Aimer,
C'est monter si haut
Et toucher
Les ailes des oiseaux (on se demande l'intérêt, déjà)
Aimer,
C'est c'qu'y a d'plus beau
C'est ben vrai, ça
Crévindiou, Micheline !

Anonyme a dit…

En ce qui concerne le concours des Grands Mères, par contre, je peux concourir en catégorie poids lourd. Au risque de paraphraser Corto, donc :

Mémé,
C'est c'qu'y a d'plus beau...
Mémé, c'est monter si haut (parce qu'elle habite au quatrième)
Et toucher les ailes des oiseaux (empaillés plantés dans l'entrée) (quel goût, quel chic) (typiquement parisien)
Mémé,
C'est qu'y a d'plus beau.
Avec George Clooney.

Corto a dit…

Je ne sais pas si Astrale va laisser passer ce message perso mais tant pis, j'essaye...

A l'attention d'Anonyme :

PÔV DEBILE !!!!!!!

Astrale a dit…

tout est possible...mais dites le avec des fleurs!

Astrale a dit…

corto 2, le retour! hé bien... il fallait un thème sur les amoureux ou des grands mères (au choix) pour que tu daignes visiter ces lieux?
Bienvenu cheik s'pire! (je blague)
...tiens, ça va mieux d'un coup...les purgatifs, c'est parfois violents!(très personnel comme remarque, vous y'en n'a pas comprendre)
bise L.
ah et pis dit à Corto1 que je ne suis absolument pas rancunière, tu ferais ça pour moi?

Anonyme a dit…

Corto 2, Corto 2...

C'est blessant.
J'ai une identité à moi, si anonyme soit-elle. Identité qu'il plagie éhontément, d'ailleurs. Dans ses grandes diatribes pasionnées, notamment. Sachant que j'ai tout plagié sur Bradbury, ça donne une idée des déperditions.
Son vrai visage, Marie, tu en as eu une impression par mail... Saisissant, non ? T'as vu comment je suis traité ?

Bon, je ne fais que passer (toute l'histoire de ma/la vie) mais coucou à toi aussi !

Oh, et je passerai le message, évidemment, parce que je suis gentil, moi, contrairement à l'autre : "Corto, Marie, elle a dit qu'elle est pas rancunière, même si tu ne mérites pas tant de magnanimité de la part d'un être humain et que tu vaux largement la corde pour te pendre, mais guère plus. Et encore, si on pouvait l'acheter d'occase sur E-Bay, ce serait aussi bien".

Oh, et pour citer le Schtroumph grognon de la Bloggosphère (qui se fait trop rare, ces temps-ci) :
"Ceux qui parlent d'amour oublient de faire la guerre.
Et ça, c'est vraiment trop nul".

Oh, et pour Corto : Pôv débile toi-même (mais avec des fleurs).

Anonyme a dit…

Aphorisme au passage :

"Aimer, c'est commencer à vivre"

Voilà, ça y est, j'ai gagné le concours, et en plus je peux postuler pour entrer chez Helen Huxley...

N'hésitez pas à me citer pour les anniversaires, les barmitzvas, les enterrements de vie de Corto et autres prétextes à beuveries innommables et réjouissances exagérées (dans un monde en crise plein de guerre et de larmes et de souffrance).

Aimer, c'est c'qu'y a d'plus beau.
Mais être aimé, ça doit pas être trop mal non plus, au passage !
(Aimeeeezzzzz-moiiiiiii !)
(C'était le cri du coeur du jour !)

Anonyme a dit…

Puisque je suis là, autant rétablir les choses dans leur vérité vraie, et casser du Mythe, c'est toujours plaisant :

La personne qu'aime tant le sieur Corto et qui a "tellemeeeeeent de chance", je vous le confie à voix basse, c'est l'envoûtant Lui-Même. D'où, de fait, ces emportements à la limite de la décence !

A moins que quelques cupidine indélicate l'ait chamalowifié d'une flèche de guimauve plantée en plein dans son pain d'épice d'artichaut ? Pathétique, pour quelqu'un qui veut dominer le monde.

Oh, et pour les nostalgiques du forum Philo (dont je suis) : l'Amour (comme l'Art, il n'y a pas de hasard) (peut-être même comme l'Humanité, quand on y songe), c'est un concept qui ne renvoie à aucune réalité objective, une réalité humaine, une virtualité et donc par conséquent "pas une réalité du tout". Dans l'Absolu (tm), ce n'est qu'une illusion. Ce qui signifie qu'il peut, selon les personnes, être tout et son contraire, sans jamais exister plus qu'un silence ou un -glorieux ?- (men)songe. Fatalité ? Pas forcément. Parce que la beauté du monde humain est que, précisément, si vous y êtes deux à partager un même mensonge, alors, tant que vous le partagerez, celui-ci cessera d'en être un, pour se parer des - glorieux ! - attribus de la réalité. A vous, donc, d'inventer l'Amour qui vous ressemble et de découvrir celui ou celle qui s'y reconnaitra. C'est un sens à s'imaginer qui vaut plus que tous ceux auxquels la nature nous aurait destiné.

En conclusion et pour synthétiser :

"Attaque Coeur, GrosBisou !" ("Bisounours Sho Ryu Ken", en V.O.)

(Message perso :
Corto, sale rat, tu t'es bien foutu d'moi, au téléphone ! "Ouaieuh, non, mais non, boaf, l'amour tout ça, mais non, ah, ah, qu'est-ce que tu vas t'imaginer ?!". Je vois qu'il y a deux poids deux mesures !)

Astrale a dit…

Tu rejoins en cela Nitche:
"L’amour est l’état dans lequel les hommes ont les plus grandes chances de voir les choses comme elles ne sont pas." (Nietzsche}
en mémoire d'un temps révolu mais néanmoins regretté du faux rhum de filo!
bises L'Anonyme

Corto a dit…

Cher sous-Corto made in abrutia (si si c'est un pays qui existe)

Je savais bien que je n'aurais jamais, jamais, jamais dû te parler de ce concours...

M'apprendra à essayer de te sortir de ton marasme, tiens.

Allez hop ! Va te noyer dedans et à moi les dvd !

Anonyme a dit…

Il m'arrive en effet souvent de rejoindre Nitche, même s'il semble que ce soit plutôt lui qui m'ait précédé.

D'ailleurs, je prépare un mémoire sur "la volonté de puissance dans le fait d'aller au CAPES de Documentation les mains dans les poches". Au passage, s'il y en a parmis vous qui veulent le passer, cinq jours de préparation, c'est pas assez. Comptez au moins le double !

Astrale a dit…

Alors tous mes encouragements et souhaits de succès si examen il y a, Anonyme!!

Anonyme a dit…

C'est passé, en fait.

Comme toujours, j'ai fait n'importe quoi, mais avec panache !

Astrale a dit…

et le résultat quand, mousquetaire?

Anonyme a dit…

Le résultat officieux dès maintenant, milady :

Chronique d'un plantage annoncé.

L'officiel, lui, plus tard, mais il ne fera que le confirmer.