Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 20 février 2008

La main....


Depuis toujours la main, les mains m'ont fascinée...au point que souvent, mon regard se porte sur elles sans que même je le décide.

je me suis demandée pourquoi cette partie de notre anatomie attire tant mon attention.

J'ai relevé cette phrase de Yves Coppens:

“ Ces peintures de mains positives ou négatives(…) constituent la première écriture, 35 000 années avant celle conventionnelle et linéaire que l’on a coutume de considérer comme la plus ancienne. Extraordinaire outil(…) de l’écriture comme de la parole, la main est sans aucun doute l’organe qui a participé le plus à faire de l’homme un drôle de petit mammifère doté de dignité. ”

Oui, je les ai vus, ces témoignages d'un autre temps dans les grottes de Lascau.

En dessin, on a coutume de dire que ce sont les mains qui sont le plus difficile à représenter; c'est un bon moyen d'ailleurs de s'assurer des qualités d'un artiste!

La main caresse,
la main salue, la main attrape, griffe, pousse, elle bâillonne, elle dit "chuuuut", elle applaudit, elle tapote, elle serre, sensible, elle communique des émotions, courageuse,elle travaille, elle écrit, sensuelle, elle glisse dans les cheveux, espiègle, elle chatouille...

8 commentaires:

Corto a dit…

Les mains sont aussi assez effrayantes quand on y pense : vous n'avez jamais eu l'impression qu'elles avaient leur propre volonté ? Un peu comme la Chose dans la Famille Adams...

Albertine a dit…

Oui Corto ! Moi aussi j'ai pensé à cela en lisant l'article d'Astrale et en voyant sa très belle illustration (ne sont-ce pas des esquisses de Michel-Ange Astrale ?) :-) !
D'ailleurs, je pense encore à une chose étrange.... : n'est pas encore avec les mains que l'on peut faire un pied de nez ;-) ?

Marc a dit…

Bon moi de toute façon, c'est rapé, j'me ronge les ongles.
Ya autre chose que les mains font très très bien et que tu as oublié Marie (bien que pas tout à fait cependant)...

Michel a dit…

Albertine pense à Michel-Ange en voyant ce croquis et moi j'y vois Léonard De Vinci, alors Astrale dit-nous vite... quel artiste?

flybird a dit…

Les mains d'Elsa

Donne-moi tes mains pour l'inquiétude
Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé
Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude
Donne-moi te mains que je sois sauvé

Lorsque je les prends à mon pauvre piège
De paume et de peur de hâte et d'émoi
Lorsque je les prends comme une eau de neige
Qui fond de partout dans mes main à moi

Sauras-tu jamais ce qui me traverse
Ce qui me bouleverse et qui m'envahit
Sauras-tu jamais ce qui me transperce
Ce que j'ai trahi quand j'ai tresailli

Ce que dit ainsi le profond langage
Ce parler muet de sens animaux
Sans bouche et sans yeux miroir sans image
Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots

Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent
D'une proie entre eux un instant tenue
Sauras-tu jamais ce que leur silence
Un éclair aura connu d'inconnu

Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme
S'y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement.

Extrait du "Fou d'Elsa",
Louis Aragon
bises
Nathalie

Astrale a dit…

chers Corto et Albertine: non, je ne vois pas les mains comme étrang-ères, puisqu'au contraire elles renseignent , elles parlent de nous, comme partie intégrante. Ce sont bien des esquisses de Michel ange, quel dessinateur!!Ah,les mains sur le plafond de la chapelle sixtine...!!
Cher Marc, l'onychophagie n'est pas incurable!vous êtes quelqu'un d'anxieux? et qu'est ce que font les mains d'autre que j'aurais oublié sans l'omettre vraiment?(ouf, compliqué non?)

djaipi a dit…

Comme l’ombre, les mains semblent avoir une vie parallèle dont on ne peut pourtant pas faire l’économie, au contraire :-)

ariaga a dit…

La main est le faire de l'âme. Bises.