Une erreur est survenue dans ce gadget

dimanche 14 septembre 2008

le point A


le sens de la vie...

y-a-t’il un départ...ce serait la naissance...le point A.

Une arrivée., le point B...la fin de la vie, l’ultime moment où l’on se retrouve définitivement seul avec soi-même. Et peut-être dans une grande souffrance....quelle ironie, quelle absurdité, comme s’ingéniait à nous le faire remarquer Albert Camus.

Et entre les deux, le chemin, ou plus exactement

l’expérience.

Cela parait ainsi moins linéaire.

Et si tout ne résidait pas simplement dans le point A?

La vie telle que nous la concevons, pratique et consumériste est -elle vraie; n’est-ce pas là l’ illusion?
La vraie vie ne serait-elle pas celle de notre imagination, de nos rêves, de notre spiritualité, de nos aspirations, de nos désirs...on ne peut pas exclusivement vivre de cela, certes, d’amour et d’eau fraîche, de fantasmes, de ressentis. Mais ils nous font tant vibrer, sentir la vie dans les tripes, gonfler nos sens, étreindre notre poitrine...C’est comme écouter une musique, des voix qui nous transportent, qui nous font frissonner. C’est comme regarder une œuvre, la toucher, respirer le parfum des fleurs, apprécier le goût des fruits; c’est comme rire, faire l’amour, partager un bon repas, se promener le long d’un cours d’eau, sur une plage, regarder, voir....(oui, bon, moi je ne fume pas, désolée, je ne le mets donc pas;-)....
Exerçons notre oeil, notre oreille, notre goût, notre odorat, notre toucher...nos 5 sens...et puis développons notre sixième sens, celui de l’intuition, de la réflexion, de l’altérité.
Bien à vous

2 commentaires:

L. a dit…

Je ferais bien une vanne sur le septième sens des chevaliers du zodiaque, mais ce serait déplacé.

La vraie vie, c'est, à mon sens, quand on vient à se dire "je suis où je dois être", "je suis quand je dois être", "je suis qui je dois être". Quand il n'y a plus de décalage entre soi et le monde, enfin, on trouve sa place. mais existe-t-elle vraiment, cette place ? N'y aura-t-il pas toujours une insatisfaction, une sentation d'inaccompli pour venir gâcher notre béatitude ?

Il n'y a qu'en chemin qu'on pourra le découvrir...

(n'empêche que le spetième sens, alors je vous explique, il apparaît quand tous les autres, on les a perdu : là, tout à couyp, on peut aller à la vitesse de la lumière et battre le Grand Pope. Moi, ce que j'en dis...)

Astrale a dit…

La raison-lucide!!!!arggggh, L. où est passé notre Anaximandre????