Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi 14 décembre 2007

citation


L'un de mes anciens;-)

L'art est un jeu. Tant pis pour celui qui s'en fait un devoir !
[ Max Jacob ]

12 commentaires:

Aurélia a dit…

Et le jeu... Comme c'est compliqué de trouver son insouciance ! Merci pour la citation.

Astrale a dit…

Le jeu: tout un monde!
un monde où tout est permis...:-)

Marc a dit…

Waahh. J'aime beaucoup, vraiment !
Bon je sais, les méchants vont dire que j'ai des goûts simples, etc.
Mais ces couleurs vives me font un très bon effet, ainsi que la précision des roses et les nombreuses nuances. Bravo Marie. Tu vois, je l'acheterais bien celui-ci.

(le verre : bien, très bien !)

paradox a dit…

Chère Marie,

le jeu n'est pas un monde ou tout est permis : tout jeu comporte des règles : tout y est permis, selon les règles :o))

Mais je comprends fort bien ce que tu veux dire.

Aurélia,

pour être insouciant, il suffit de manipuler les règles presque inconsciemment : avec désinvolture, avec aisance, sans peur et sans reproche !!!

Ah, l'art est un jeu !!! Tout jeu est un art !!!

Art et jeu : indissociable réalité.

Astrale a dit…

Art et jeu : indissociable réalité.
dixit paradox (un vrai maitre à penser comme dit Flybird...)
c'est juste, bien vu paradox! Merci de ta visite et courage pour trouver l'inspiration pour ton blog, même un court message, pourquoi pas...on n'est pas obligé d' en faire des tonnes, non? rien ne nous oblige, c'est ça qui est bien. Cela doit aussi rester ludique!

Marc, merci beaucoup de ton appréciation. ce tableau, même s'il
reste une "nature morte" est assez vivant je trouve aussi.On n'est jamais satisfait de ses propres productions, aussi c'est toujours agréable (encourageant)d'avoir des commentaires "positifs"!

Michel a dit…

Ce n'est pas une nature morte...
il y a plein de vie dedans.
Magnifique tableau, félicitation.
L'art n'est pas un jeu c'est un effort, mais comme le bateleur du tarot il faut arriver à faire un effort sans effort et ça c'est tout un art.

paradox a dit…

Michel,

le jeu n'est pas obligatoirement fait sans effort; cependant, lorsque les efforts apportent du plaisir...pourquoi s'en priver ?

Albertine a dit…

Astrale, j'ignorais que tu peignais ! Félicitations pour ce tableau dont j'aime aussi beaucoup les couleurs (quelque chose de Cézanne peut-être dans la technique de "touche" ?) !
J'aime aussi beaucoup la citation et, je l'avoue, les mots qu'elle a suscité à Aurélia qui résonnent bien fortement en moi...
J'en propose une autre, d'un peintre aussi, pour te remercier de nous faire partager tes oeuvres et qui n'est pas sans rapport je crois : "J'aime la règle qui corrige l'émotion" écrit Braque dans Le Jour et la nuit - il me semble que cela s'applique aussi très bien à la divine musique de Bach que tu nous as fait le plaisir de mettre plus haut...

Scheiro a dit…

Voilà qqs jours que j'ai pris connaissance de cette toile, Astrale, parce que je l'avais découverte sur iPernity. C'est une très belle composition, avec des couleurs somptueuses que tu harmonises parfaitement, comme sur les autres reproductions de tes tableaux. C'est vrai que ce tableau renvoie aux impressionnistes et tu as su te hisser à la hauteur des ses grands peintres. Bravo, pour l'effet de profondeur de champ, car je suppose que ce ne doit pas être facile de faire en sorte que les différents plans puissent se distinguer lorsqu'on peint selon cette technique.
Mais surtout, mis à part ces considérations sur la forme, c'est ce que évoque cette image qui fait sa force. La mélancolie parfumée et fraîche comme les trois roses en pleine éclosion. Les 2 cadres qui donnent une impression de mise en abîme. Le visage dont l'autre moitié est hors champs, ainsi que la suite du mot "CAL...", renforcent cette idée que le temps passe silencieusement et qu'imperceptiblement, dans notre mémoire, les souvenirs les plus agréables s'estompent, se fanent...
Bon, cette reproduction de toile me plaît vraiment et je tente de l'imaginer en vraie avec la lumière qui change sur la surface de l'huile séchée en fonction de l'angle et de la distance où l'on se place pour la regarder, ce que malheureusement, ne peut restituer un écran.
C'est vraiment très bien, Astrale, et si Dinah se débrouille pas mal en webdesign, je dois dire qu'elle est loin de t'arriver à la cheville sur le plan artistique ;-)

Astrale a dit…

Albertine: hé oui, je dessine et peint depuis longtemps. C'est une passion. Si je vous montre tout ce que j'ai fait, ça risque de prendre un peu trop de place, alors je montre ceux que j'aime toujours bien. j'en ai donné beaucoup, gardé quelques uns, et surtout, j'en ai plein dans la tête que je peindrai quand j'aurai un peu plus de temps!encore que 2006 a été une année productive! j'ai essayé d'autres mediums(ça c'est une huile)et j'ai un peu changé de style depuis...plus symbolique. Merci de ton appréciation, cela me touche.

Scheiro: tu appelles les impressionnistes...je dois dire que cela me flatte, car c'est un mouvement dans la peinture que j'apprecie enormément. D'ailleurs j'ai beaucoup copié Cézanne(Albertine a senti le courant;-)
Dans l'encadré, il s'agit d'un livre sur Gauguin...
Je suis loin d'être satisfaite de ce que je peins... je cherche...la photo m'aide à aiguiser mon oeil..
Tu ne dois pas comparer avec Dinah, chaque création est unique et chaque style se vaut, dès que l'on est sincère dans ce que l'on produit. Plaire est une autre chose. Créer, c'est cela le plus gratifiant. Si, par hasard, cela plait, alors on peut meiux se dire que cela vaut peu être le coup de montrer ce que l'on fait, pour partager ce plaisir qu'on a de créer....merci Scheiro de tes commentaires.

Astrale a dit…

Michel: j'espère que ces teintes chaudes réchauffent bien ton hiver canadien!!
"faire un effort sans effort": c'est bien vu ça! ;-))

Scheiro a dit…

Je crois que justement, dans toute création artistique, c'est la sincérité qui plait avant tout. Peut importe au final, pour celui qui contemple une œuvre, les prouesses techniques de l'auteur pourvu que celui-ci est déposé un morceau de son âme dans ce qu'il a composé. C'est ce don qui fait toute la magie de l'art et c'est peut-être - je ne sais pas si je l'ai bien lu - ce que Benjamin dénommait "l'aura" d'une oeuvre.
Comment reconnait-on la sincérité dans ce cas, je ne l'explique pas, on la perçoit aux travers des signes et des symboles inscrits dans une image, sans qu'on puisse l'interpréter en parole. C'est ça la magie, non ?