Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 23 juillet 2008

clarté


Comment voir clair, être lucide quand l'émotion, les sentiments vous submergent?

Se sentir apaisé, est-ce le but? Pour le Dalaï Lama, la souffrance fait partie de nous, de nos vies; il convient d'en trouver l'origine, la source afin "d'agir" sur celle-ci.

Vivre avec nos peines, nos fardeaux, nos incertitudes, c'est un passage obligé pour atteindre la sérénité...

7 commentaires:

Marc a dit…

"la souffrance fait partie de nous, de nos vies; il convient d'en trouver l'origine, la source afin "d'agir" sur celle-ci.
"
Eh bien, quel gentil monsieur ce Dalaï Lama, il faudra qu'on me le présente, il pourra faire équipe avec mon urologue !

cornichonnette a dit…

Bon, va-on enfin me dire où se trouve le vinaigre?;...hein, Marc?...vous avez l'air de savoir ça vous...

Michel a dit…

Alexandra David-Néel, écrivain, orientaliste et exploratrice a rencontré le dalai-lama. Ce petit bout de femme née à Paris en 1868 et décédé en 1969 à Dignes-les-Bains fut l'une des plus sages penseurs libres du vingtième siècles fut la première occidentale a explorée Lhassa, la ville sainte du Tibet. Le dalai-lama quand à lui, n'a pas atteint l'état du Bouddha ce n'est qu'un moine qui conserve les écrit du Bouddha afin d'aider ceux qui veulent avancer spirituellement et en effet il est très gentil.

ariaga a dit…

Vivre avec nos peines oui, mais ne pas les considérer comme des "passions"? Bises.

Astrale a dit…

Michel, c'est quoi l'état du Bouddha?
Ariaga, je suis d'accord, pour cela, y mettre des mots, non?

L. a dit…

L'état du Bouddha, c'est un truc de petit joueur. Un palier, on appelle ça. On l'atteint et hop, on peut battre, allez, Raditz, peut-être, avec de la motivation. Mais Freezer... Sûrement pas.

Moi, ça fait longtemps que j'ai dépassé l'état du Bouddha et je n'arrive pourtant toujours pas à ouvrir un bocal de cornichons.

Michel a dit…

L'état du Bouddha, c'est atteindre un état d'éveil spirituel qui permet à celui qui l'atteint de ne plus être prisonnier des nombreuses réincarnations que nous subissons tous depuis la nuit des temps. Nous venons au monde pour mourir et nous mourons pour...revivre. Pourtant dans sa grande compassion le Bouddha ne renonce pas à la réincarnation et ce, pour venir en aide à ceux qui cherche l'éveil.