Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 30 juillet 2008

épanchée


Laissez aller son geste, son coeur, sa voix,
entendre le sourire des nuages
s’ouvrir à la mélodie de la beauté
aimer
poser le tumulte qui gronde,
sans égoïsme,
de soi
apercevoir la douce lumière
le bijou précieux
dans le silence
à l’ombre de son ombre
sans ressentiment,
ne rien attendre
et vivre vraiment,
là, maintenant
....
vivre
...

4 commentaires:

Corto a dit…

Vivre.

L. a dit…

Qu'est-ce que t'en sais, toi ? Vil faquin !

Un texte vraiment très réussi, qu'on rêverait plus long, si seulement on osait !

Corto a dit…

Toujours la même histoire : plus long, plus long... C'est une manie !

Astrale a dit…

merci beaucoup L.!