Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi 20 juillet 2007

médecins étrangers

En France, malgré quelques remous, les évènements de Grande- Bretagne n'ont pas entamé la confiance envers les huit mille médecins d'origine étrangère en exercice, ni conduit ceux ci à se sentir stigmatisés. C'est un mouvement qu'encourage le Dr Dalil Boubaker, président du conseil français du culte musulman, qui dénonce les comportements "communautaristes" et en appelle au respect de la laïcité.
Les hôpitaux français fonctionnent bien grâce à la présence des médecins étrangers. Ils sont le plus souvent aussi diplômés et compétents que nos médecins français. L'injustice, car il faut bien qu'il y en aie une, c'est qu'ils reçoivent une rémunération bien en dessous de ce qu'ils devraient percevoir. Le système les oblige à travailler beaucoup plus pour pouvoir obtenir un salaire convenable. la dérive est qu'ils cumulent des heures énormes de travail pour se hisser au niveau des médecins français, alors qu'ils rendent un même service, voir plus: on leur réserve les postes bien fatigants et usant des urgences...La pénurie de médecins se fera plus cruellement sentir dans une dizaine d'années...Bonne chance!

5 commentaires:

raf a dit…

C'est quand même affligeant de voir les politiciens et les médias faire toute une histoire de "nouveau visage du terrorisme" parce que les suspects de cette affaire sont des gens instruits et plutôt riches. C'était déjà le cas des kamikazes du worl trade center, si je ne m'abuse..
Pour les discriminations j'ai vu bien pire en me baladant de boite en boite au fil de missions intérim.
Partout, des blancs, des blancs, des blancs, quelques chinois. Quand il y a un noir il lave les vitres, quand il y a un arabe il porte des cartons. J'exagère un brin mais pas tant que ça, j'ai dû croiser deux ou trois "basanés" sur sept entreprises. Et quelques visages haineux de jeunes portes-carton et laves-vitre se sont ancrés dans ma tête pour longtemps. Moi qui ai grandit avec eux je me sens comme un nantis, et, bizarrement, un peu comme un traître aussi..

Astrale a dit…

Lorsque les évènements se réitèrent, raf, c'est là que l'on se pose les vraies questions. On ne peut plus invoquer seulement la pauvreté ou le racisme dans ce cas là. la pauvreté d'ailleurs a toujours accompagné l'humanité. Les nantis comme tu dis, ne représente pas la majorité des habitants de cette planète, nous le savons boen. Ce qui nous interpelle est le fanatisme et la détermination qui poussent des gens "cultivés"et qui ont bénéficié d'enseignements poussés à propager la mort. Et dans ce cas précis, le paradoxe, c'est qu'ils ont été enseignés à soigner, guérir, soulager...où il y a paradoxe, il a folie, et cette folie meurtrière reste inacceptable, à mon sens.
amitiés, Raf !

raf a dit…

Moi non plus Astrale je ne soutiendrai jamais le terrorisme islamiste, en plus je risque ma peau avec leurs bétises en tant que parisien usant du métro. C'est vrai que ce paradoxe avec leur profession fait froid dans le dos, je me demande comment ils peuvent soigner de l'english pendant deux ans et ne pas s'attacher à eux un instant... la détermination rend le coeur des hommes dur comme de la pierre.

tiens au fait, en passant, sympa les tableaux.. :)
A bientôt

Astrale a dit…

merci raf, je suis en période creuse pour la peinture en ce moment, mais je sens que ça ne va pas tarder à reprendre....;-)

Fiso a dit…

Intéressants vos échanges.
Et effrayant en effet de se dire qu'exercer une profession aussi humaine n'a pas préservé leur humanité.
Merci aussi, Astrale, de pointer cette exploitation envers les travailleurs étrangers, qu'on emploie au rabais. J'ai appris ce scandale grâce à un ami algérien qui la subit.