Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 9 juillet 2007

RIRE!!!




Bonjour les amis! contente de voir que vous êtes passés par là...
il était 7h35 quand la voiture s’est engouffrée dans la soute-garage du Corsica ferry. le soleil avait pointé son nez rouge à l’horizon, sur la mer étale de Bastia. J’avais quitté le village de Ghisonnaccia à l’aube, vers 5 h . C’est drôle comme il m’est facile de me lever quand il s’agit des vacances...mais là, c’est déjà le retour. Pour la première fois j’ai visité la Corse, enfin, une partie. Ce n’est pas que c’est très grand mais les routes sont un peu tortueuses pas très larges et la circulation est assez dense, ce qui rend les déplacements difficiles en période estivale; nous sommes le 7/7/2007...
Quelques petites remarques pour “corser” mon propos...
Les Corses, les femmes Corses sont toujours souriantes et très aimables; Accueillantes, elles ont à coeur de vous faire partager les multiples possibilités de découvertes de leur île. Elles sont enthousiastes et souriantes.
Les hommes sont plus ombrageux, râleurs ( et ce n’est peut être pas par tradition familiale, là! /-)) et méfiants. Quand la glace est rompue, qu’ils sentent qu’on n’a pas du tout envie de les prendre de haut, ils se détendent. Voilà, je n’ai pas pour habitude de “classifier” les gens, notamment selon leur appartenance géographique, ce qui pourrait s’apparenter à une forme de “racisme”; c’est juste que je voulais donner un point de vue qui m’est apparu radicalement différent de tout ce que j’avais pu entendre sur les Corses.
Concernant leur souhait d’autonomie, il n’en est pour ainsi dire jamais question. Cela est très peu visible, seules les journalistes en font état lors d’attentats, ce qui n’est pas si courant...et cela ne touche que 7% de la population... un signe, parfois: le nom Corse des villages qui réapparaît et qui remplace le nom courant: certaines pancartes pour ne pas dire toutes sont taguées!
35% des hommes corses sont célibataires....Voilà une donnée qui devrait intéresser Fiso qui se penche régulièrement sur la vie amoureuse de nos concitoyens.;-))
Cela dénote un vrai problème démographique. Oui, les jeunes gens quittent souvent l’île pour aller étudier sur le continent, et ne reviennent pas souvent, car ils s’établissent hors de Corse pour des raisons de travail. La Corse est rurale, vit surtout du tourisme. Un peu boudée par les Français, elle est envahie par les Italiens qui l’adorent. Il faut dire que les noms de villages s’apparentent plus à des mots Italiens que Français. Se sentant Français, les Corses parlent de Portovec pour dire Porto vecchio(vieux port en Italien), Corte pour Corti, Boniface pour Bonifacio...Quand on écoute la radio du continent, ne serait-ce que la météo, il n’est pas souvent fait mention de la Corse...qu’attend on pour la considérer vraiment comme française et partie intégrante!!
Car c’est un petit paradis terrestre, les plages sont immenses et l’eau est cristalline par endroit...je vous met une photo pour vous donner envie...
Tout y est:
La montagne, et ses randonnées, la mer et les plages de sable blanc, le soleil, une belle végétation: Cactus, palmiers et grands eucalyptus. J’ai appris d’ailleurs que le châtaignier pousse partout (crème de châtaigne, liqueurs et eaux de vie) le chêne liège dont on extrait l’écorce, la myrte et la figue à profusion pour en faire des confits, gelées, et eaux de vie.
La charcuterie Corse également régale les babines: saucisses séchées d’ânes, de cochons, terrines de sanglier, ainsi que la multitude des fromages au lait cru de brebis et de chèvre!
je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’écouter les fameuses polyphonies...ce sera la prochaine fois, car j’ai bien l’intention de revenir là. J’ai découvert un magnifique musée à Ajaccio avec des toiles remarquables du Bernin, Boticelli et Fragonnard. ainsi que toute une époque de la renaissance italienne.
J’ai découvert une femme peintre exceptionnelle, élève de Fragonnard: Marguerite Gérard.(expo privée itinérante)
Après ce court détour par le chemin de mes vacances, je vous adresse à tous mes sentiments joyeux...
Méditez simplement cette information!
-La moyenne par habitant en France par jour de rire était de 20 minutes avant 1939;
elle est à présent de 6 minutes. Il va falloir changer quelque chose!!! non?

52 commentaires:

Marc a dit…

Elle est bien jolie la petite rivière. Au fait Marie, dans quel coin de France habites-tu ? Parce que si tu as le même temps qu'en région parisienne, tu aurais dû rester en Corse.
Bon j'ai compris, si je vais en Corse, je ne parle qu'aux femmes. Pour les 20 minutes de rires contre 6 aujourd'hui, moi je dis : ils sont vraiment trop fort ces statisticiens, tu crois qu'ils ont de grands chapeaux ?

Astrale a dit…

oui, Marc, de très grands chapeaux! je vis en champagne et le temps est horrible aujourd"hui....incroyable...mais ça va s'arranger! j'ai ramené du soleil dans mes bagages!!

Scheiro a dit…

Aaaaaah ! Enfin de retour, Astrale ! Ces vacances paraissaient interminables même si je pense que pour toi ce n'est pas le ce sentiment qui dominait.
Je ne vois aucune sorte de racisme, disons de xénophobie puisque les races n'existent pas, à parler d'une ethnie quelconque et définir les traits de caractères des membres qui la composent. Surtout si ce sont les membres de l'ethnie en question qui donnent ces définitions, celles qui font qu'ils se sentent différents de l'ethnie voisine. Et il est tjs intéressant de savoir ce que justement l'ethnie voisine en pense.
Les corses auraient du mal à me compter comme l'un de leurs membres et de mon côté je ne me sens pas corse non plus. C'est même de toutes les ethnies que j'ai eu l'occasion de fréquenter, une de celle pour laquelle j'ai le moins de sympathie. Ce que tu remarques au sujet des femmes corses, Astrale, me semble tout à fait exact : elles rehaussent, l'idée que je me fais de ces insulaires. Mais, le fait que les femmes soient plus intelligentes que les hommes est aussi une constante de l'humanité. 35% des hommes corses sont célibataires, tu m'étonnes !
Aussi, les Corses ne sont pas près de me voir débarquer sur ce petit cailloux planté au nord de la Méditerranée. Pour les palmiers, le préfères de loin les voir du côté d'Alicante, une région qui ferait exploser les stats si ont y mesurait le temps quotidien de rigolade. D'ailleurs en donnant l'indépendance à la Corse, je suis sûr que notre triste moyenne nationale de 6mn ferait un bon vers une sérieuse amélioration. Sans parler du soulagement budgétaire pour le France, coupée enfin de cette région. Je suis du côté de ces "indépendantistes" corses, dommage qu'ils soient si nuls même quand il s'agit de faire progresser leur cause !
Bon, tu es de retour, c'est le principal. On va pouvoir parler de choses intéressantes ;-)

Anonyme a dit…

Ya pas à dire Scheiro ! Zavez le don pour raconter les pires horreurs sous le couvert d'un politiquement correct de façade. Je ne savais pas qu'il y avait une ethnie corse... vous auriez aussi bien pu parler de race, le sens de votre réflexion n'aurait pas été bien différent.

C'est pas avec vous qu'on va retrouver les 14 mn de rire qui nous manquent. Entre parenthèses, le fait qu'on rie moins qu'avant 1939 ne me paraît pas si étonnant...

Mais à part ça, bien content de te revoir Astrale ! Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas été en contact et ça me manquait ! Il faudra qu'un jour on discute tous les deux !

Ciao b

V V

Scheiro a dit…

Vous appelez ça les "pires horreurs" ? Oui effectivement, c'est terrible je vais de ce pas écrire au Conseil de Sécurité de l'ONU pour qu'il raye le terme ethnie de son vocabulaire ! A l'évidence vous ne savez pas ce que ethnie recouvre par sa signification dans le domaine de l'ethnologie et vous êtes tellement coincé par le fascisme mou qui donne une liste du vocabulaire à employer ou à bannir que le simple terme ethnie vous fait voir les "pires horreurs". Mais d'un autre côté, je suis persuadé que vous n'hésitez pas à dire que les Américains sont des gens incultes, les Polonais des ivrognes, les Italiens des gens insouciants, etc sans la moindre gène.
Je devine ici toute la condescendance avec laquelle vous traitez le peuple - autre possibilité sémantique - corse puisqu'il vous faut gémir si fort face à cette supposée horreur lexicale. Le xénophobe n'est pas toujours celui qu'on croit...
Non, ce n'est pas vous non plus qui fera grimper le niveau de l'humour sur l'échelle de la joie de vivre en France : la milice de la langue correcte patrouille sous couvert d'anonymat !

Astrale a dit…

c'est ben vrai, ça, c'est pas très beau de parler comme anonyme, VV!
Ne vous chahutez pas comme ça, vous n'avez tord ni l'un ni l'autre. Et pis, il n'y a pas de facho ici, je vous le garantis...
en tout cas, vous m'avez bien faire rire! mdr, comme on dit sur le net!

Anonyme a dit…

Tu as raison Astrale. Inutile de se disputer pour si peu de choses...

Au fait Scheiro : puisque vous avez l'air très au fait des questions d'ethnologie, expliquez moi donc ce qu'est une ethnie, pour que je sache si les Corses en sont une à part entière, ou bien si j'ai raison de penser qu'il ne s'agit que d'une façon déguisée de hiérarchiser les humains en fonction de vos goûts personnels. En tout cas, quand vous les "fréquentez", les ethnies en question, j'espère que vous leur amenez des verroteries, histoire qu'ils ne vous bouffent pas ! Moi je leur enverrai quand même un peu de bicarbonate... on ne sait jamais, hein ? Ya des choses qui passent moins bien que d'autres.

Ah mince oui, je suis encore anonyme ! Oh ben tant pis, en fait j'm'en fous !

Bise à MB (c'est toi qui as insisté pour que je passe voir ton blog, rappelle toi ! Ben voilà c'est ce que je fais...)

Astrale a dit…

Mais tu seras toujours le bien venu!anonyme. Tu désertes la philo alors??

Anonyme a dit…

Oui...Je ne supportais plus ces éternelles discussions conflictuelles ! Les gens cherchent toujours la bagarre alors que je n'aspire qu'au calme et à la tranquillité...

Scheiro a dit…

Avec plaisir V.V. !
G. Nicolas [1973] : " Une ethnie, à l'origine, c'est avant tout un ensemble social relativement clos et durable, enraciné dans le passé, de caractère plus ou moins mythique. Ce groupe a un nom, des coutumes, des valeurs, généralement une langue propre. Il s'affirme comme différent de ses voisins." in "Les notions clés de l'ethologie" M.O. Géraud, ed. Armand Colin, p.64

Et oui, la lecture de "Tintin au Congo" c'est un peu juste comme référence pour défendre les minorités opprimées ;-))

L'ethno, n'est plus la science des bons sauvages, V.V.. Vous avez bien fait de vous tirer de ce café philo, car vous verrez : en qqs jours vos capacités intellectuelles vont s'étendre dans des proportions que, jusqu'à ce passage sur le blog d'Astrale, vous n'osiez pas même imaginer.
Bien à vous :-)

metalogos a dit…

Je présente un certain nombre de caractères ethnique qui font de moi un Corse : Je parle Corse, j’ai un sens aigu de la famille, du clan, je suis le digne descendant d’une culture vielle de plusieurs millénaires en cela je fais partie de l’ethnie Corse.
Je présente un certain nombre de caractères raciaux qui font de moi un méditerranéen : Je suis brun, basané, plutôt petit et porte dans mes gènes certains caractères héréditaires transmis depuis plusieurs générations.
L’ethnie est l’ensemble des individus que rapprochent un certain nombre de caractères de civilisation et de culture, alors que la race dépend de caractères anatomiques.

Anonyme > Il y a une impossibilité à chercher à exclure du langage tout langage d’exclusion, faire référence à des races, à une continuité de caractères issus d’une suite de générations ne veux pas dire qu’il y a hiérarchisation, ces caractères restent relatifs et partiels.

Astrale > Sois la bienvenue chez les miens.

Marc a dit…

Bin mince alors, j'ai fréquenté la philo et je ne reconnais pas anonyme (tu peux m'envoyer un courriel Marie ?)

Astrale a dit…

C'est un agent du centre, chut...!

Astrale a dit…

merci metalogos!

Scheiro a dit…

Metalogos, cela ne suffit pas pour faire de toi un Corse, parce que tu peux avoir toutes les caractéristiques qui font qu'un Corse peut, selon les critères corses, suputer que tu puisses être un membre de l'ethnie comme tu l'affirmes, il faudra qu'il dise que tu es bien un Corse, ce tu ne peux prétendre seul. En réalité il faudra même plusieurs Corses qui affirmeront que tu es bien des leurs pour que tu sois vraiment Corse.
Et bien entendu cela ne concerne pas que les Corse toutes les ethnies fonctionnent sur ce principe.
A contratio, je peux avoir du "sang corse" [c'est vraiement mon cas] - être le descendant d'une famille établie depuis la nuit des temps sur cette l'ïle, porter un nom corse [celui de ma grand-mère] - il n'y en a pas 150.000 - et prétendre que je n'ai rien rien à voir avec cette éthnie, même si des Corses me dise que non, ce n'est pas possible, que je ne peux pas renier mes origines. Mais, si j'arrive à les convaicre du contraire je ne serai plus Corse et ce me sera encore plus facile si des Basques certifient que je suis bien des leurs.
C'est exactement ce qui se produit lors de la composition d'une équipe de foot. Tu es de l'OM cette année et du PSG l'année prochaine, pourvu que tout le monde soit d'accord pour dire que tu fais bien partie de l'équipe, supporters compris.
Voilà comment fonctionne une ethnie. C'est très simple !

Scheiro a dit…

Merci pour ta patience Astrale, avec Metalogos on peut former une bonne équipe: Anonimous va bientôt pouvoir tout comprendre ;-))

Astrale a dit…

Est-ce que ce n'est pas ça aussi qui fait le lit du communautarisme?
Je pense que la notion de culture, c'est à dire de communauté effective ne doit pas gommer cependant les individualités. Je peux être nord africain et ne pas aimer le couscous, italien, ne pas aimer les pâtes(c'est la cas de mon père),chinois, le riz(ça s'est peut être plus dur,;-)),
corse, le fromage de chêvre avec du confit de figue (difficile aussi car c'est vraiment délicieux). Vous voyez ce que je veux dire, ou dois-je développer?

Anonyme a dit…

Le problème c'est qu'Anonyme il a déjà très bien compris !
Il connaît bien la stratégie du "seul un idiot ne comprend pas ce que je dis" utilisée par Scheiro.

Personnellement je ne dis pas que Scheiro ne comprend pas ce que je dis car ce serait diminuer la nocivité de son propos.

Ce n'est pas le terme d'ethnie que je met en cause mais l'usage qui en est fait dans son premier commentaire. Comment peut-on se targuer d'avoir une vision ethnologique des choses quand on ne veut même pas "poser le pied sur le caillou" en question ? D'où viennent toutes ses certitudes, ses platitudes et les lieux communs qu'il assène ? Du journal de Jean-Pierre Pernaud ? D'une étude scientifique ? Des deux (mélange intéressant) ? Ceci dit la comparaison avec Tintin au Congo me paraît très opportune quand on lit Scheiro, sauf qu'à la place de la gentille naïveté de jeunesse d'Hergé on notera la mesquinerie du Beauf accompli de Cabu !!

Eh oui, Scheiro ! je ne lâche jamais mon os ! Je ne suis pas quelqu'un de très sympathique ! En tout cas ça dépend avec qui...

metalogos a dit…

Scheiro > C’est juste, ma langue maternelle et mon bronzage naturel ne suffisent pas à faire de moi un Corse, il faut pour cela que je sois accepté et reconnu comme tel et c’est là que le bas blesse, je suis un dissident, je rejette une partie de cette culture (son machisme et sa violence)....
Astrale > Les conversations se croisent et celle-ci m’a donnée l’occasion de « placer » le contenu de ma note en réponse à Anonyme, moyen également de répondre à ta question du sens de cette « résolution » en effet, il est intéressant de voir à quel point certains discours moralisateurs (contre le racisme dans ce cas) manquent non seulement de fondements sémantique mais font de leur refus de prononcer les mots (races, ethnie...) une technique argumentaire. Comme tu l’auras compris, il ne sert à rien de se mettre la main devant les yeux, de rejeter les langages d’exclusion au prétexte qu’ils sont discriminants, cela reviendrait à rejeter tout discours et à faire le lit de ceux qui, « partant du constat qu'on n'y comprend plus rien, disent n'importe quoi en s'appuyant sur la certitude que, puisqu'on n'y comprend plus rien, ce n'importe quoi devient crédible » ;-)

Hélène a dit…

Je suis la mère de Yohan Lavigne et je lance un appel à ceux qui voudraient signer la pétition pour éclaircir la mort d’un jeune homme de vingt ans. Car l’on prétend un suicide par pendaison, alors que son corps ne porte que des traces de coups. Puis sur la soit disant lettre d’Adieu, il y a une autre écriture que celle de Yohan, certifié par analyse graphologique. Et l’on a voulu faire incinérer mon fils en usurpant mon identité. Je ne veux que la vérité et si vous voulez m’aider à l’obtenir grâce à une vraie enquête, ne serait ce que pour ne pas prendre le risque de laisser des assassins en liberté, alors signez la pétition qui se trouve en bas de page ou ce lien vous amène. Je voulais vous dire qu’il arrive rarement mais cela arrive, que le mail pour la confirmation de votre signature arrive dans votre boite de réception, mais dans votre courrier indésirable ou un nom similaire et vous pouvez confirmer sans souci. merci. helenebourt@hotmail.fr

Scheiro a dit…

Astrale je n'ai rien contre le communautarisme, c'est peut-être même l'inverse. Car quand les gens ont, grâce à leur communauté, des points de repères solides concernant leur propre identité, l'angoisse existentielle a tendance à diminuer, ce qui généralement rend les gens moins frileux et plus ouverts envers les communautés voisines. Ainsi, les différences sont connues, reconnues et sont relativement bien acceptées, sachant que "chez moi on ne fait pas comme ça, mais que chez toi c'est possible" et vice versa. C'est d'ailleurs le cas dans la majorité des pays du monde, et, tant qu'une communauté ne cherche pas à faire de l'ombre à l'autre, les choses se passent plutôt bien. Il peut se poser des problèmes à la Roméo et Juliette, c'est très fréquent, mais ça ne se règle pas toujours dans un bain de sang.
Le problème qu'un individu a à gérer, dans un pays comme le France où les communautés ne sont pas reconnues, c'est le fait qu'il se trouve un peu plus noyé dans une masse informe et que sa subjectivité mal étayée, branlante, le condamne soit à faire des efforts pour la consolider et accepter sa relative solitude, soit à errer d'un groupe hétérogène à l'autre, sans y trouver réellement son compte, c. à d. une assise qui lui permette un véritable développement de sa personnalité, de son intellect. Ces individus restent au niveau de l'ectoplasme. On en croise souvent sur les blogs, après qu'ils se soient faits virés des forums, parce qu'ils manquent singulièrement de présence d'esprit et même d'esprit tout court. Ils n'arrivent pas à saisir que Tintin et Charlie Hebdo ne sont pas les seuls outils qui permettent de briller en société : tout ne se passe pas partout tel qu'au PMU du coin ou à la cafette de l'administration publique qui les a recruté.
C'est pourquoi, je pense que s'appuyer sur les valeurs d'une communauté séculaire, d'une ethnie donc, donne de meilleures chances pour se lancer à l'assaut du monde, ou plus généralement d'en découvrir les arcanes, ce qui, au coeur de nos sociétés modernes et occidentales qui prônent l'individualisme à outrance, permet à l'homme/femme de trouver une base de repli sécurisante.
Un mode de vie dont Metalogos et toi vous avez pu mesurer les avantages et les inconvénients et su tirer les fruits.
Le pauvre Anonymous, lui n'a même pas de nom, et, partout ou il passe il se fait ramasser par la fourrière. C'est triste :-(

Anonyme a dit…

Je ne sais pas pourquoi mais je m'attendais à voir venir ce discours ! C'est peut-être parce que tu es diablement prévisible Scheiro, tu ne penses pas ? Il faudrait travailler là-dessus, je pense, ça apporterait un peu de crédibilité à ton propos. Heu peut-être pas en fait...Non je suis toujours trop optimiste.

Le communautarisme c'est surtout une façon de dire à l'autre que sa culture est très bien tant qu'il la garde pour lui ! Et faire passer ça pour un cadeau qu'on lui fait, en disant que c'est pour le bien de tout le monde, c'est un discours qu'on a bien connu ya pas longtemps dans certaines élections présidentielles...

Il faut bien dire aussi que réduire les gens à leur ethnie, ça n'a jamais resservi pour faire des épurations...comment déjà ? Ah oui :...ethniques ! Nooooon... C'est vrai que c'est parfaitement neutre comme notion ! Pas comme la Race !

Mais je me demande...Scheiro c'est quoi ton ethnie ? Non parce que c'est pas clair en te voyant ou en te lisant et si ça se trouve on a la même ! bouyay quelle misère hein ?

Là où tu as raison c'est que je ne
la connais pas mon ethnie ! Depuis les bancs de l'école je me considère comme Français. Et bizarrement, mes copains ou copines de classe "ethniquement connotés", ben ils pensaient la même chose à leur sujet ! Et ils pensaient, naïvement (mais ils étaient jeunes et ne t'avaient pas encore lu), que c'était ça qui leur ferait un bon tremplin. Ils se faisaient une certaine idée du pays dans lequel ils voulaient grandir.

Mais bien sûr c'était une autre époque.

Et oui tout se perd...

Scheiro a dit…

Bon, comme la fourrière vient de te relâcher parce que visiblement t'étais trop moche pour qu'elle puisse te garder et que le véto en grève n'a pas voulu te piquer, je t'invite à déguster qqs croquettes sur mon blog : ça débarrassera Astrale d'un clébard venu d'on ne sait où squatter l'espace "commentaire" de son blog.
Donc je copie le fatras que tu as eu le temps d'apprendre par coeur au cours de ces dernières élections et qui te sert de réponse. Tu auras ma réponse à la suite et tu pourras te saouler de politiquement correct tant qu'il te plaira, sans pourrir le blog d'Astrale.
La suite ici

Astrale a dit…

du calme mes amis!

Astrale a dit…

D'accord avec toi, Metalogos.

Anonyme a dit…

Ah oui mais non ! J'en ai absolument rien à f..... de ton blog mon ami ! Comme il doit être à l'image de tes propos je préfère ne pas m'immerger dans ce genre de bain avant mes vacances ! Au moment où on commence enfin à avoir une conscience écologique, je ne vais pas me mettre à m'autopolluer juste pour le plaisir de poursuivre ces pââââssionnantes discussions. Tes comparaisons canines me font bien rire, hein, c'est pas ça. J'aime bien les chiens, ils sont sympas et tout, mais comme dans tout ce qui vient de chez toi, ça ressemble quand même à une insulte (si si) je ne veux pas les mêler à tout ça. T'aimes pas les Corses, t'aimes pas les chiens, tu m'aimes pas (ce que je peux comprendre), etc... Pour poursuivre dans les comparaisons bd, tu serais pas le cousin du schtroumpf grognon des fois ?

Non je blague. Je sais bien que le schtroumpf grognon il a pas de cousin.

Signé : Anonymous Glorious

PS : Scheiro, facho ! Scheiro, facho ! Ca faisait longtemps que j'en avais envie alors quitte à être pris pour un débile, autant se faire plaisir pas vrai ?

PPS : et Marc y m'a pas reconnu ? Snif je suis triste.

Astrale a dit…

Vous dites chacun des choses extrêmement intéressantes, mais vous ne voulez pas vous situer dans la compréhension l'un de l'autre, comme si ça vous arrangeait d'avoir des différents pour vous croquer le nez.
argumentez, s'il vous plait, les insultes en moins, ça m'irait mieux;-)
AAHHHH, la communication...n'est-ce pas Metalogos!

raf a dit…

Salut Astrale ! J'ai pour ma part un très mauvais souvenir des Corses parce que j'y suis aller, adolescent, en colonie de vacances. Les ados Corses, lassés des joie de la grande bleue, adoraient jeter des caillasses sur nos tentes, ou nous raconter leurs histoires de cousins surarmés prêts à plomber du métropolitain. Je te laisse imaginer les étincelles avec les quelques banlieusards qui traînaient dans la colonie, le campement en perdait le sommeil !
J'aime bien ta façon de décrire ce peuple, avec la volonté de gratter la couche extérieure pour chercher, même légèrement par manque de temps, ce qu'il y a dessous.
Je fais la même chose à chaque voyage en Serbie, les Serbes sont pires que les Corses question "première impression désastreuse", beaucoup éprouvent une sorte de fierté à se montrer toujours plus mauvais qu'ils ne le sont réellement.
Etonnant par contre que tu ne parles pas du racisme soit disant "omniprésent" en Corse, tu ne l'as pas constaté ?

Anonyme pourquoi ne vas tu pas sur le blog de Scheiro puisque tu as envie de bagarre ? l'excuse du "je n'en ai rien à f.. de ton blog" est assez grossière non ?
Pourquoi manifestes tu l'envie d'être reconnu, tout en restant anonyme ? Bizarre..
Je n'ai rien contre toi, et Scheiro est bien assez grand pour se défendre, mais franchement ce genre de contradictions assorties d'un sérieux manque de respect envers ton "amie" Astrale qui multiplie les appels au calme ne vont pas t'aider à apporter de la crédibilité à tes propos. Tu ne fais que provoquer un échange de "politesses" assez risibles d'un coté comme de l'autre. Quel intérêt ?

Anonyme a dit…

Cher Raf

Tu as raison sur certains points et tort pour d'autres :

- le ton que j'emploie n'est ABSOLUMENT PAS irrespectueux pour Astrale qui sait parfaitement (ou presque), elle, qui je suis, et qui connaît mon mode de pensée et ma façon de faire. C'est au contraire par respect pour son blog que je défends certains principes.

- je reconnais que les commentaires d'un blog ne sont pas le meilleur endroit pour pousser 1 argumentation... Ceci dit c'est machin qui transforme ça en débat. Moi j'ai surtout voulu pousser un coup de gueule sur son commentaire. Un commentaire du commentaire ! C'est pas interdit il me semble ! On m'accuse de vouloir faire du politiquement correct parce je gerbe sur la façon dont Scheiro parle des Corses alors je ne fais plus de politiquement correct et je lui dis clairement ce que je pense de lui : c'est un beauf, point. Ya pas besoin d'argumenter plus que ça.

- TOut de même, je vais effectivement aller sur son blog à l'autre facho parce qu'après tout il m'y a invité. il n'était pas très courtois de ma part, ni très honnête, de refuser l'échange après l'avoir provoqué. Je m'en rends compte. Mea culpa.

Comme quoi, moi au moins je sais reconnaître mes (petites et rares) erreurs

PS : quant à l'anonymat... En quoi suis-je plus anonyme que toi ou Astrale ? Parce que mon pseudo c'est "anonyme" ?

raf a dit…

Je ne critique pas vraiment ton intervention, le commentaire de Scheiro ne me semble pas si terrible que cela, mais bon je peux comprendre qu'il puisse te choquer. Ceci dit, tu pars sur une sorte d'argumentation et dès que Scheiro commence à y répondre tu en reviens aux "politesses" sans justifications. ça fait un poil... hum..comment dire.. perdant.
Bon pour le manque de respect à Astrale, il me semble qu'il se situe dans le fait de continuer à polluer son blog d'insultes injustifiées alors qu'elle demande des arguments. Pour moi quand on refuse d'écouter les requêtes d'une amie sur son "territoire" alors on lui manque de respect. Ceci dit mea culpa à mon tour, après tout je n'ai pas à dire cela à la place d'Astrale, je n'en ai pas vraiment le droit.
Scheiro un beauf ? un facho ? Je ne vois pas pourquoi.. Je ne dis pas qu'il est parfait le Scheiro, je connais son goût pour la baston virtuelle, pour glisser quelques provocations à droite et à gauche, pour étouffer les idéalistes, pour manquer souvent de tact, mais beauf et facho me semblent assez éloignés de son personnage. Je pense qu'il t'a vexé à un moment ou un autre et qu'ici tu cherches à te venger.. je me trompe ?
Oh oh tu me fais rire avec ta dernière phrase, tu me charries là ! Tu es plus "anonyme" que moi parce que tu possèdes un prénom ou pseudo que certains connaissent ici et que tu ne veux pas révéler. Tu me laisses une chance ? Moi je dirais qu'il t'arrive de te nommer "wolfwood".. gagné ??

Aller Anonyme il est temps pour moi de me retirer de l'arène, salut à toi et bonnes vacances.

Astrale a dit…

MDR....je vais dépasser les 6 minutes, là! Rafn ne t'en fais pas, j'ai l'habitude de ces échanges, que j'ai connus dans un autre endroit....ça me fait rire juste de voir que cela se reproduit dans mon blog...il y en qui vont s'ennuyer ailleurs! et plus embêtant, ils risquent de dire que j'ai fait du détournement de clientèle!!!Ha, ha, trop drôle, non, je sens qu'il va y avoir réponses....;-))

Anonyme a dit…

Ouais t'inquiète Raf, Astrale a déjà vu pire ; elle est blindée !

Par contre...Excuse moi mais franchement...oser sous-entendre que je suis Wolfwood...AAAAAARRRRRGGG

Eeeeeh non ! Perdu ! Essaie encore !

Mais il n'y a pas de mal, hein car même Astrale, qui nous connaît bien tous les deux, a cru la même chose que toi...Ah la la ! Enfin...

Pour ce qui est de Scheiro je ne vois vraiment pas où est le problème ! Il a écrit ce qu'il a écrit, et il en a le droit (liberté d'expression). Tout le monde semble avoir compris le sens de ses propos et l'accepter avec plus ou moins de complaisance-facilité en fonction de sa connaissance du bonhomme (ex : ce que tu expliques sur ses provocations, etc...).

Personnellement je ne le connais pas. J'ai seulement lu un autre des ses commentaires, qui m'avait déjà bien mis en rogne (un truc déjà très neutre au sujet de la liberté d'expression), en un autre lieu dédié à Astrale. Je lis son commentaire dans ce blog. Je le brise. C'est aussi simple que ça. Je lis sa conception du communautarisme. Je la brise. Toujours aussi simple. Une réaction épidermique de rejet ça ne te dit rien ? Je ne me sens pas (plus) obligé d'argumenter pendant des jours avec ce genre de cas. Je l'ai fait souvent en d'autres lieux et je sais à quoi ça mène. Pour moi les arguments n'ont aucun intérêt si la proposition initiale est inacceptable car on peut toujours tout justifier et ça finit par être désagréable. Je lui ai demandé d'expliciter son idée de l'ethnie, concept parfaitement neutre selon lui. Mais en langage humain rien n'est jamais complètement neutre ou presque. Un seul exemple : "C'est même de toutes les ethnies que j'ai eu l'occasion de fréquenter, une de celle pour laquelle j'ai le moins de sympathie." J'ai pas eu besoin d'aller plus loin pour comprendre...Et pourtant j'ai quand même lu le reste...

Après je n'ai fait que le traiter de facho/beauf car je ramène tout de même l'importance du personnage et du débat à la hauteur de ce qu'ils valent, c'est-à-dire celle des âneries habituelles des conversations de comptoir...

Voilà c'est tout.

Wolfwood a dit…

Non mais qu'est-ce que c'est qu'ce bin's, pour citer les références préférées de Scheiro en matière d'ethnologie. Les visiteurs, donc. Welcome to the Moyen Age of the Pensée, à l'époque où les gros bourgeois de bourgeois, ils n'avaient pas encore eu la bourgeoise idée de poser l'individualité comme "concept fondateur en terme de construction de l'individu" ! Bourgeois, salauds !

Aparté privatejokien mis à part, non, non, non, cent mille fois non, un million de mille milliard de fois non, je ne suis pas "Anonyme", houlà, houlà, qu'est-ce qu'on va aller s'imaginer là, mécérant ! L'amalgame a un déagréable arrière-goût de plomb(age), pour l'un comme pour l'autre. Excuse-toi, Raf', ou péris !

C'est vrai, quoi. Comment as-tu pu penser, re-mécérant, que j'aie pu éprouver le besoin de me cacher derrière un masque d'anonymat pour venir piétiner mon paillasson du moment (un honneur que je lui ferais, ne vous y trompez pas) ? Ce serait sous-entendre, soit qu'il n'y a qu'une seule personne au monde qui serait capable d'avoir le mauvais goût de ne pas aimer le beau héros Scheiro, soit que je me pense capable de perdre la face face à un "aussi rude contradictueur". Ah ben non alors. Ah ben mille fois mille milliard que non. Quand faut taper, faut taper : je l'ai toujours fait sans vergogne et au vu et au su de tous. Les archives du forum Philo en gardent des traces d'anthologie.

De plus, considérant le rétamage en règle que je lui ait offert sous d'autres cieux Bloggesques, au père Scheiro, franchement, je ne vois pas pourquoi je tremblerai. Donc, non, mince, quoi, j'en ai ras-le-bol qu'on me confonde avec cet anonymous-là (et la réciproque est furieusement vraie, car je ne ferais pas mystère que nous nous connaissons, tout comme je ne ferais pas mystère que nous ne nous sommes absolument pas concerté dans nos offensives parallèles, ni en termes de choix de la cible, ni en termes de reproches avancés. La concordance parfois troublante observées pour ceux-ci tend à prouver que nous voyons peut-être légèrement juste, pour le coup... Tout cela ayant donné lieu à une mémorable conversation téléphonique pleine d'hilarité contenue, de type : "au fait, sur le net, j'ai trouvé un nouveau bon client !" "Ah oui ? Tiens moi aussi ?" "Oui mais moi, il est gratiné et il s'appelle Scheiro !" "Non ? ! C'est-y-pas-vrai-qu'moi-aussi, boudiou !" rires).

Concernant mon expérience de Scheirisme, je tiens d'ailleurs à souligner que sur ledit sujet que jedeledicite (sur l'autre blog, donc), c'est ledit Scheiro qui a démarré avec ses insultes (minables) à la mord moi l'Bukingham Palace, sous prétexte de "tester son interlocuteur" (on y croit fort) et de faire dans le "sarcastique" (une définition du dico à relire, pour le coup ; mais je ne m'inquiète pas, il a l'air doué pour lire le dictionnaire, c.f. plus haut). J'ai embrayé ensuite, parce que je suis un sale gosse qui s'assume (ou peut-être parce que je suis tellement niais que je n'arrive pas à me convaincre de la bêtise de mes interlocuteurs, même quand j'ai celle-ci sous les yeux, et que j'essaie toujours d'en tirer désespérément autre chose que des imbécilités) (en pure perte), mais si on relit l'ensemble, on notera que j'ai embrayé avec plus de mesure, d'intelligence, de discernement et de classe (notamment et essentiellement par respect pour Marc, qui sait combien j'aime partir en quenouille). Maintenant, qu'Anonymous Glorious III ne se soit pas donné ma PEINE, je comprends tout à fait, parce que quand je relis mes longs posts correctement développés et argumentés, puis que je compare avec les "réponses" auxquelles ils ont donné lieu, je me dis que c'était quand même une belle, niaise et tragique perte de temps (c'ets tout moi). Que d'autres soient moins patients, idéalistes et cons comme des balais que myself, à la limite, ça me rassurerait presque, parce qu'à mon sens et pour l'avoir testé moi-même, ce Scheiro ne vaut pas beaucoup plus de considération qu'il n'en a écopé ici (mais un peu quand même, parce que c'est moi, le gentil).

On n'aura qu'à relire l'ensemble de ses interventions sur les différents blogs où il vient se faire voir (lui qui aime la psychanalyse, il pourra aussi bien y voir un sens caché) pour lire mépris des autres (qu'ils soient corses, adeptes des stages en management, squatteurs de cafés-philo, adpetes de tenniswomen ou simples contradicteurs), caricature crasse et étalage de science elliptique et non raisonné. La Baston et la provoc', j'aime ça, du moment que c'est fait intelligement. Mais de l'intelligence, ici, il y en a encore moins que sur Mars. Par contre, de la condescendance et de la suffisance, il y en a un paquet. Mais bon, ça finit pareil, alors c'est déjà ça.

Lui contre moi, ça a donc été l'intelligence sans culture contre la culture sans intelligence. Et qui c'est qu'à gagné ?

J'aurai pu pour ma part être beaucoup plus méchant que je ne l'ai été. Oh oui. Mais à quoi ça m'aurait avancé ? Ce Scheiro, je ne le connais pas (pas plus que vous, d'ailleurs), alors je ne juge que ce qu'il m'a donné à lire de lui. Je reverrai mon jugement quand il me donnera de la matière pour le faire. En attendant, je vois toujours comme un devoir (un peu vain, prétentieux et futile, mais c'est tout moi, bis) de rétamer ceux qui utilisent leur culture pour se placer au-dessus des autres et pousser ces autres à le révérer autant qu'il se révère lui-même. Parce que, et ce sera le mot de la fin, ça me fait de la peine pour ces "autres" qui valent sans doute bien mieux que lui, mais qui le perdent trop rapidement de vue, tout ça parce qu'ils n'ont pas lu tant de livre.

(Ouhhhhhh, le gros niais ! N.D. Anonymous : ) )


La culture n'est pas l'intelligence, veillez à ne pas l'oublier.

raf a dit…

Oh mon pauvre Wolfwood, j'ai suivi ton débat avec Scheiro et comme tu y récoltes une sévère déculottée, j'ai cru un instant que tu venais ici régler tes comptes. Je ne suis pas le seul apparemment à avoir fait cette analyse, il serait donc utile de réfléchir à ce que toi seul considères comme une belle victoire..
Des excuses en veux tu vraiment, en marquant "excuse toi ou péris" ? moi je dirais plutôt que tu me cherches et franchement tu me fais rire... Enfin, je ne suis pas mauvais bougre, alors je te présente mes excuses, mais la tête haute et avec un sourire moqueur, ça ira ?
Tu es infiniment plus lourd que notre nouveau venu Wolwood, je me souviens d'ailleurs avoir un peu décrocher de tes commentaires chez Marc tant ils se perdent en longueurs inutiles, contradictions, vannes faciles, mauvaise foi et prétention. C'est donc plutôt à l'anonyme que je tiens à présenter des excuses, sincères cette fois.

Nous sommes d'accord pour distinguer culture et intelligence. La culture aide tout de même à élever l'intelligence lorsqu'on réussi à digérer les connaissances que l'on ingurgite. Mais je suis plutôt de ceux qui tentent de réfléchir par eux-même en utilisant l'observation de l'autre, le bon sens et la logique.
Ceci dit Scheiro me semble assez éloigné d'un simplet capable d'exploits à "question pour un champion", cette histoire de culture sans intelligence ne tient pas debout dans son cas, c'est évident. Mais je ne peux le défendre plus longtemps sinon tu vas me dire que je le vénère ou autre connerie du genre. Alors la suite tu verras directement avec lui, puisque tu aimes prendre la fessée je le laisse faire, il adore en distribuer.
Sache en tout cas que je ne partage pratiquement jamais son goût pour les sarcasmes. Si j'avais réagis sous ton texte je l'aurais fais avec beaucoup plus de respect, voir même de sympathie, à chacun sa nature et son style.

Déclarer être intelligent et taper du pied en exigeant reconnaissance ne mène pas à grand chose Wolwood. Tu as le regard fixé sur ton nombril depuis des lustres, et cela se sent à chacune de tes phrases. Alors ramasse quand même un ou deux bouquins qui traînent et tâche de faire dégonfler tes chevilles, c'est un conseil "d'ami".

Astrale a dit…

OUI, heu, bonjour quand même Wolfwood...

raf a dit…

oups désolé Astrale. Moi qui déteste les feuilletons Dallas et les querelles du web je me suis emporté.

Bon Wolfwood je te le dis direct avant que tu ne pondes un nouveau roman, mes mots dépassent peut être un peu mes pensées et si je te trouve très long, lourd et prétentieux, je ne te considère pas comme un parfait imbécile. N'hésite pas à m'indiquer où se promène ta plume et j'y jetterai un coup d'oeil en cherchant sincèrement ce qui peut m'y intéresser. Je suis comme ça Wolfwood si on peut vite passer à un niveau au dessus en arrêtant les invectives je ne m'en porte pas plus mal. Si tu crois que j'agis par peur ou pitié alors sorts tes plus belles armes, je t'attend de pied ferme.
Astrale nous ne nous connaissons pas vraiment mais depuis ce commentaire sur les tsiganes j'ai une réelle sympathie pour toi. Vraiment désolé donc pour ce venin qui tâche ton beau blog.
A bientôt.

Astrale a dit…

Raf, pas d'excuses!! ;-)
Pas d'inquiètudes, mes hôtes sont les bien venus et même s'ils se raillent un peu, cela ne me dérange pas du tout...je saurais y mettre ordre si cela dépassait les bornes de la plus loyale et simple politesse humaine.
j'aime bien aussi les reportages fotos de ce pays que je découvre grâce à ton blog. Sympa!

raf a dit…

Pour moi il n'y a rien de plus chiant que ces railleries inter-minables. J'éprouve en voyant des bloggers se déplumer une sensation de sinistre gâchis guidé avant tout par l'orgueil des protagonistes. Je me fais peut être des excuses à moi-même finalement, déçu de revenir me prendre à ce jeu stérile.

ah l'Anonyme, tout de même je rectifie, je ne te dois aucune excuses. Je t'ai pris pour quelqu'un d'autre parce que justement tu décides d'être anonyme, il faut en assumer les conséquences.
Je serais toi je révélerais mon identité parce que ce petit jeu de masque commence à prendre une tournure ridicule, plus toi et Wolfwood donnez d'indices et plus vous paraissez comme des enfants qui ricanent de leur secret en faisant la nique aux autres. On va bientôt friser la cours de maternelle.
Difficile après de te croire lorsque tu déclares, tel un grand intellectuel, "briser" une conception du communautarisme.. logique.

Astrale a dit…

Tu n'as pas tout à fait tord, car on peut très bien donner son point de vue et exprimer des des accords sans hargne. Mais c'est une façon de communiquer, et elle est encore préférable au mutisme. Reste qu'il ne faut pas tomber dans la vulgarité. Là, je ne serai plus d'accord!
A bientôt raf!

Wolfwood a dit…

Oh oui, au fait. J'en oublie presque les courtoisies, dites-donc ! Salut Marie ! Ravi de te revoir par ici ! Comment ça, c'est ton blog ? Ah mais pardon... Vu la tournure qu'il prend, je croyais que c'était une annexe du forum d'Hidalgo ! Oui, oui, de ma part, ce doit être une sorte de compliment, de très loin, dans le brouillard. Ceci dit, avec moi, c'est toujours du "de très loin dans le brouillard" (argumentatif, au moins ; n'est-ce pas, Raf' ?!).


Permets-moi de répondre encore, puisqu'on m'interpelle encore, et de fort blessante façon, snif, snif, n'a-t-on donc aucune compassion pour le pauvre moi-même ? N'a-t-on jamais essayé d emarcher dans la rue avec des chevilles gonflées ? Ne sait-on pas le supplice que c'est ?

Salut Raf', donc.

J'ai été très peiné par le ton de ton premier message, tu t'en doutes. Moi qui vit en viager dans la villa de Grobisou (le chef des Bisounours, pour ceux qui ne liraient que des ouvrages de vulgarisation). Heureusement, les suivants m'ont mis du baume à l'absence de coeur, car je vis aussi en viager dans la villa du professeur Coeur de Pierre (l'enemi des Bisounours et, accessoirement, la véritable identité de ce cher "Anonyme") (oups, ça m'a échappé).

Je réponds malgré tout pêle mêle ; comme ça, j'aurais au moins une excuse pour expliquer cette confusion mia (comme dirait une connaissance commune) qui semble en passe d'entrer dans la légende.
Mais du moment qu'il y a Zelda, tu t'en doutes, régressif comme je suis, moi, ça me va. Elle est jolie Zelda.

Tu as suivi mon "débat" avec Scheiro, j'en suis fort aise et je m'en doutais bien, vu que tu m'as imputé les lignes d'Anonymous Glorius Imperatorus Leformidable 3ème du nom du côté de tonton Stratéquerre. Tu me décerne donc la palme de la déculottée, j'en suis tout aussi fort aise, même si à force de la recevoir un peu partout, je commence à me lasser un peu et à comprendre ce que peut ressentir tous les ans Ben Affleck en période de Razzie Awards. Quoi qu'il en soit, j'aurais aimé que pour le coup, tu fasses mieux que tes aussi illustres que nombreux prédecesseurs, vu qu'aucun, JAMAIS, ne s'est "abaissé" (vraisemblablement) à m'expliquer en quoi je me plantais, ni à le démontrer de près ou de très mloin dans le brouillard. Non, non. C'est toujours "Ah ah, Wolfwood - ou whatever le pseudo utilisé -, encore une fois, tu te ridiculises avec tes longs posts bidons et ta vie-qu'à-pas-d'vie à pas lire de livres et à chercher une reconnaissance sur internet tellement t'en as pas tellement tu sens mauvais du cloaque purulaire qui te sert de bouche, mais j'écris ça en toute amitié, parce que peut-être que si tu m'écoutes, tu pourras t'élever du stade d'amibe où tu sembles végéter, etc, etc, etc..."...

Alors bon, niais que je suis (voire post précédent), au début, les grands yeux plein de larmes façon Candy neige André, j'y ai cru, moi. Je m'suis dit : "bouh, je suis un gros idiot". Et puis quand même, avec le temps, et récurence aidant, à force de n'obetnir jamais d'arguments raisonnés, j'ai fini par me demander si ces arguments raisonnés existaient, au fond.

Alors Raf', je pense qu'intelligent comme tu semble l'être (ce n'est pas une vanne), tu ne prendras pas ça comme une critique, mais au contraire comme une remarque toute aussi intelligente que tu peux l'être (ou au moins presque) : si tu dis que je me prends une déculottée, ne crois-tu pas qu'il serait bon de légitimer ce point de vue qui, sans cela, parait bien arbitraire ? De plus, si je suis aussi nul qu'on veut bien le prétendre où que je passe, ça ne devrait pas être difficile du tout. Bon, pour la lourdeur, je te l'accorde ; pour les vannes faciles aussi, j'admets (comme si ScheiSchei était en reste, d'ailleurs, dans ce registre), mais pour les contradictions et la mauvaise foi, tu confonds, là. Où alors, comme chante Prohom "dites-moi que j'me trompe, que j'suis pas dans l'débat, que j'devrais avoir honte et... PROUVEZ-LE MOIIIIII...." (air pas très connu mais sympa quand même).

D'accord, je sais que mes posts sont trop longs, que je développe trop ce qui n'en a pas besoin, et pas assez le reste, et que mon humour n'est pas un modèle de raffinement (j'assume, là encore). Mais il me semble aussi, toutes proportions gardées, qu'il y a plus de fond (si bêtassou soit-il) et de respect dans mes interventions que dans celles de mon illustre auto-adversaire (qui se plombe tout seul mieux que je ne le saurais faire moi-même). Oh, et il me semble aussi écrire beaucoup mieux que lui (mais je suis un grooos prétentieux, aussi) (ce qui est curieusement antithétique avec le fait que je me prends quand même beaucoup, beaucoup, beaucoup moins au sérieux que lui...).


Et pour en revenir à cette histoire de déculottée, effectivemment, tu n'es pas le seul à avoir fait cette "analyse" : Scheiro est de ton avis, puisque tu es du sien, tu es donc dans le camp des justes, tu as bien de la chance. Pour les autres... ça c'est pas trop vu. Le sujet est encore ouvert, hein. Les gars, si je vous fais pleurer de rire, n'hésitez pas à venir reprendre le fil avec toute l'érudition et la brillancité qui vous caractérise. C'est libre antenne, et ce sera avec plaisir. En plus, mes derniers posts sont restés sans réponses, et ça, franchement, j'aime encore moins que la condescendance ! Alors allez-y, lâchez votre flex' ! Z'auriez pas peur, quand même ? Après tout, j'ai les dents limées, il parait ! (sauf les canines, Anonymous en témoignera).

Pour le "excuse-toi ou péris", c'était une de ces blagos que tu n'aimes pas, mon ami. Si tu relis mon intervention avec du recul, tu noteras que je ne m'en prends pas une seule fois à toi, en fait, c'était pas la peine de tant t'énerver. Je sais, j'ai critiqué Scheiro, mais il est grand, il en a vu d'autre, ce vieux baroudeur "ôbservateur de la Bloggosphère", il est tout à fait capable de se défendre brillamment tout seul. Il l'a prouvé tout aussi brillamment tout le long de notre débat en démontrant si tant qu'il en est besoin que la meilleure défense, c'est l'attaque gratuite, et il réitère ce glorieux exploit sur son blog pas plus tard qu'en ce moment, avec des posts qui, une nouvelle fois, esquivent très habilement le fond des miens pour détourner l'attention sur leur odieux emballage. Y'a pas à dire, il est fort, le Scheiro. Y'm'rappelle un peu Kibito, pour le coup. Ce qui me sidère, c'est que vous l'adoriez tous comme le Monolithe Vivant, alors qu'il passe les trois quart de son temps à chier (désolé, y'a pas d'autre mot) sur l'humanité. déjà, ne serait-ce que cautionner, je pourrais pas, et vous... Enfin, passons.


Pour cette histoire de culture, je pars perdu d'avance, j'ai déjà eu ce genre de débats ailleurs... A MON SENS, la culture n'élève pas l'intelligence, mais augmente la masse de connaissances, et ce n'est pas du tout du tout pareil. L'intelligence, il faut l'avoir en amont, pour justement, comme tu le dis, digérer cette culture correctement, voire l'aborder avec la prudence de rigueur. Après, l'accumulation de connaissances n'a quant à elle qu'une valeur toute relative, parce que déjà qu'en tant qu'humain, on est vachement sujet à la subjectivité et aux risques d'erreurs, dans la mesure où les connaissances accumulées nous viennent d'autres humains comme nous, ben pour chacune d'elle, on multiplie exponentiellement notre risque personnel de subjectivité et d'erreur, c'est mathématiques. Quitte à se planter, autant que ce soit à notre manière propre : au moins, ça a plus de classe, lol. Et puis, c'est plus courageux... ça invalide les hypothétiques "oui-euh, mais c'est pas de moi-euh".

Je maintiens donc que Scheiro n'a aucune intelligence, et je maintiens aussi qu'il en fait preuve à chacun de ses posts, qu'ils me soient adressés ou non. J'ai longuement expliqué ailleurs pourquoi, et si tu n'étais pas un fidèle afficionados, tu t'apercevrais que tout ce que tu me reproches, il le fait plus qu'à longueur de temps.

Et donc, quand tu écris "Déclarer être intelligent et taper du pied en exigeant reconnaissance ne mène pas à grand chose Wolfwood", tu pourrais aussi bien le lui expliquer au passage, à lui qui passe un temps faramineux à poster ses anneries parrtout où il passe. C'est lui qui tape des pieds le plus fort, mais il semble aimer le bruit des talons de bottes qui claquent. Et son nombril. Et, par extension, tous ceux qui semblent aimer son nombril, et qu'il flatte à longeur de temps avec une condescendance qui m'aurait mis hors de moi, si j'avais été à votre place. A chacun son méridien.


Honnêtement, j'ai apprécié ton deuxième post, par contre. Il est tout à ton honneur, et explique que je sois aussi calme malgré mon côté sale gosse. Je n'y vois ni peur, ni pitié, rassure-toi, mais s'il s'y touvait de la pitié,crois-moi, tu aurais des raisons d'avoir peur, lol (je mets lol, au cas où tu croies que je t'aggresse encore). Je ne promène plus ma plume, vu le temps que ça prend et l'inutilité profonde du trucmuche, mais si tu veux te faire une idée plus juste du personnage (et si tu as du temps libre !) (et les nerfs bien accrochés !), tu peux toujours fouiller les archives du site "PhiloSophie" (lien ici-même) à la recherche des interventions de "Dieu", "Wolfwood", "Gambit", ainsi que celles de "Lareine" et "Corto" dont j'ai honteusement empruntés les pseudos de temps à autre. Tu y retrouveras tout ce que tu me reproches : les vannes, la longueur, la lourdeur and co. Tu m'y verras aussi malmené, raillé, fracassé à la mode Scheiro, tu liras tes reproches à l'identique sous la plume d'un millier d'autres... Mais si tu lis tout, tout (bon courage, y'en a des milliers, de posts), tu découvriras ce qu'ils ont fini par découvrir, à la longue : l'envers du décor. Et là, je crois que ça fait mal. Très mal. Parce que si tu crois vraiment que l'incommensurable Génie que je suis fait preuve de ne serait-ce qu'une once de prétention, c'est que tu prends un peu trop tes interlocuteurs au premier degré, pour le coup, et que tu devrait creuser ce qu'il y a derrière (fais ça avec Scheiro, aussi, tu seras surpris-surpris, avec ou sans Marcel Bellivaux).

Pour ce qui est du coup de l'Anonyme, par contre, je le connais assez bien (hélas) pour pouvoir dire que ce n'était pas calculé de sa part. Il a juste oublié qu'il fallait entrer un pseudo, ça ne lui a même pas effleuré l'esprit. Et il poursuit sur sa lançée parce que ça l'amuse beaucoup que ça donne lieu à tant de polémiques. Parce que, effectivemment, tu as quand même vu juste sur un point : on aurait tout à fait notre place en maternelle, c'est un fait (assumé, encore !).

Cordialement.

raf a dit…

salut Wolfwood,
Ok je passerai sur "philosophie" voir un peu ce qui a pu s'y écrire, j'ai peu de temps mais je tâcherai d'y comprendre quelque chose.

J'imagine que tu dois être fort occupé sur le blog de Scheiro après l'avoir barbouillé de tes innombrables insultes. ah la la que tu es chiant et puéril tu as même crotté sur un post qui me tenait à coeur où nous parlions du rapport homme animal. enfin, restons calme...

Tu nous demandes de te prouver que tu as tord chez Marc, mais il y a quelque chose que tu ne prends pas en compte : Te montrer tes erreurs est un travail long et fastidieux que seuls tes amis feront.
Si nous avions été amis alors je serais aller rechercher tout les moments où tu perds la main dans ce débat chez Marc pour tenter de te montrer tes incohérences ou tes procédés douteux. Et ensuite j'aurais, message après message, essayé de te faire entendre raison, avec les pincettes qui conviennent, luttant par des compliments un peu forcés contre tes soubresauts d'orgueil (compréhensibles) qui te feront écrire d'interminables argumentaires pleins de mauvaise foi et de contradictions. Tu imagines l'effort ? Sans compter qu'il se glissera forcément une ou deux erreurs dans mes messages et que je te vois d'ici pondre des paragraphes dessus.
Nous ne nous connaissons pas et cela me prendrait des journées entières avant que tu ne bouges d'un millimètre de tes positions. Donc Wolfwood je n'ai qu'une solution, la pire : Te regarder déclarer victoire en pleine défaite et rigoler comme les autres derrière mon pc.
C'est dommage je te l'accorde. C'est bien pour cela que je trouve les blogs ou forums très limités finalement, je prépare mon évasion...

Sur le manque de tact de Scheiro nous pourrions tomber d'accord. Je lui ai mené bataille pour la même raison, d'une bien vilaine manière d'ailleurs car j'étais à ce moment là excédé par de sérieux problèmes dans ma vie privé. Sur la forme donc ce ne fut presque qu'insultes et prises de tête en tous genres. Mais sur le fond, il y a bien une différence. Je défend des valeurs de respect, d'écoute, d'humilité, et tout le monde ne peut pas se sentir à l'aise dans le disneyland dont je rêve. Scheiro ne veut pas s'embarrasser des règles de politesse et l'affirme. Et moi j'affirme que je suis en désaccord avec lui, point final. Je ne suis donc pas étonné de voir une personne blessée revenir se venger (je suis un peu plus étonné par contre lorsque cette personne déclare être là après une victoire... pourquoi alors ce comportement vengeur ? )
Son cynisme par contre me parait quand même plutôt humoristique, dans l'ensemble. Facho, beauf, c'est un peu tiré par les cheveux. Culture sans intelligence.. c'est carrément une blague, je jurerais qu'il n'y a pas un seul lecteur qui te suit dans ce délire. Enfin si ça te fait plaisir d'y croire..

Bon j'espère que tu ne vas pas nous faire la guerre de cent ans avec Scheiro parce que franchement ça ne vole pas haut..
Aller tchuss !

Astrale a dit…

Bonjour" L"., "Dieu, Corto2, Wolfwood."...
Oui, tu as bien constaté, ceci est mon blog, ce n'est pas une annexe du forum de philo, car comme tu peux le voir, chaque blogger met sur son blog des photos, articles, musiques et j'en passe, qui lui tiennent à coeur de partager avec les visiteurs qui de temps en temps, donnent du leur pour laisser un commentaire. Ravi donc que tu soit passé par là...ceci dit, j'aurais apprécié que tu me dises ce que tu penses de mes choix, mais si cela te laisse indifférent je n'en serai pas offusquée. Mais comme toi, je n'apprécie pas spécialement la condescendance. Différent de PhiloSophie donc dans le sens où notre cher PH ne daignera pas s'abaisser à écrire la moindre ligne dans ce lieu ...vulgaire...de vulgum peco-trucmuche!
Pour ce qui est de la culture, pour ma part, je ne considère pas celle ci seulement sous l'aspect d'une culture littéraire ou livresque. Pour moi, c'est aussi l'échange vivant: tu me fais goûter ton couscous, moi ma choucroute et bingo, tiens on a le même plaisir à partager un moment de convivialité. Mais je crois savoir que tu partages ce point de vue...hé bien blogger, c'est un peu pareil...on se connait différemment, on se rend compte que chaque individu est une mine de savoir- être plus que de savoirs, de savoirs faire plus que de connaissances abstraites et les échanges sont super enrichissants. Exemple:J'ai découvert Flickr depuis que je fréquente les bloggers, et notament Scheiro qui n'est pas avare de bons conseils et qui initient les débutants d'une façon très efficace. C'est un fait, ça! et donc mon goût pour la photo qui était un peu latent s'est trouvé conforté. Chacun avance dans la vie comme il veut ou peut. Moi j'ai toujours aimé partager et creuser la connaissance des gens que je cotoie. Je suis curieuse, c'est vrai. Et même je peux paraître insatiable. Tu nous a fait partager des choses super interessantes dans les articcles que Marc a publiés de toi. Pourquoi ne pas te lancer...essaie, si tu en as le temps...quoique moi qui suis très occupée, je m'arrange pour le trouver, ce temps....cela sera sûrement au détriment d'autre chose et cela n'aura qu'un temps, mais c'est sympa. Donc, effectivement je n'aurai plus beaucoup l'occasion de retourner sur PhiloSophie, je n'y trouvais plus trop mon compte non plus, si tu vois ce que je veux dire...
Sur ce donc, revient quand tu veux, ce sera toujours avec plaisir.
Tchuss

Fiso a dit…

J'arrive après la bataille on dirait ?
Pas eu le courage de lire tous les échanges entre Scheiro, Anonyme, Raf etc.
J'en reste donc à une réponse sur ton billet, fort plaisant par ailleurs, Astrale.
Ne cède pas à la peur de décrire les gens selon leur "oigine géographique", Astrale, sous couvert de "peur de".
On a peur de tout aujourd'hui, résultat, on voudrait croire que nous sommes tous semblalbles, ce qui est absolument faux (et tellement chiant comme perspective).
Pour moi, ce qui définit les Corses en tant que groupe, c'est une histoire commune. Alors bien sûr que cette histoire est différente de celle des Finlandais. On trouve aussi des similitudes entre des peuples apparemment très éloignés.
J'ai été surprise que tu me cites en soulignant que je me penche sur la vie amoureuse de nos concitoyens. Tu trouves ?
Tu m'as donné faim avec ton descriptif des victuailles corses. J'adore la châtaigne, j'ai d'ailleurs découvert récemment un kir à la châtaigne, c'est délicieux ;)
Pour ce qui est du temps de rigolade, je pense rattraper haut la main le retard de la moyenne nationale :)

Astrale a dit…

Bonjour Fiso, oui je t'ai citée en références a billet que j'avais lu chez toi concernant les différentes "sortes" de "couples", tu avais aussi abordé sans complexe ou fausse pudeur, ce que je trouve agréable,d'autres sujets que je n'ai plus en tête mais où tu poses des vraies questions sur les relations hommes-femmes. Et puis tu es super dynamique, et cela, j'admire! je vais régulièrement sur ton blog, tiens d'ailleurs, je vais y aller faire un petit tour de ce pas...tchuss

Wolfwood a dit…

Je comprends donc la Bloggosphère "Clowny Days", Raf', merci de me l'avoir expliquée en détail :

"Tu nous demandes de te prouver que tu as tord (vaec un D, lol)chez Marc, mais il y a quelque chose que tu ne prends pas en compte : Te montrer tes erreurs est un travail LONG et FASTIDIEUX que seuls tes amis feront.
Si nous avions été amis alors je serais aller rechercher tout les moments où tu perds la main dans ce débat chez Marc pour tenter de te montrer tes incohérences ou tes procédés douteux. Et ensuite j'aurais, message après message, essayé de te faire entendre raison, avec les pincettes qui conviennent, luttant par des compliments un peu forcés contre tes soubresauts d'orgueil (compréhensibles) qui te feront écrire d'interminables argumentaires pleins de mauvaise foi et de contradictions. Tu imagines l'effort ? Sans compter qu'il se glissera forcément une ou deux erreurs dans mes messages et que je te vois d'ici pondre des paragraphes dessus.
Nous ne nous connaissons pas et cela me prendrait des journées entières avant que tu ne bouges d'un millimètre de tes positions".


Donc, si je comprends bien, le B.A. BA d'une bonne convers' "libre" (lol) avec le poto Scheiro, c'est à l'inverse : pas d'efforts, pas de réflexion, et surtout, surtout, pas d'argumentation. Je comprends mieux. Quoi qu'il en soit, navré, mais à mon sens, les bases d'une vraie conversr' intelligente, c'est justement ce que tu dénonces comme long et fastidieux. Qu'est-ce que tu crois que j'ai fait au mot près, de mon côté ? La plus minimale des courtoisie aurait été de me rendre la pareille. mais pour ça, effectivemment, il aurait fallu commencer par prendre le temps de lire mes posts autrement qu'en diagonale.

Quoi qu'il en soit, je comprends que toi et tes amis "Observateurs de la Bloggosphères" (en oppositions aux macaques que sont le reste de l'humanité) préférez le "ah mais qu'est-ce que t'es trop génial, je pense exactement comme toi dis-donc : preuve qu'on est génial tous les deux".

Ceci dit, ton paragraphe, je te le renvois tel quel en pleine figure et j'annonce fièrement ici que j'abandonne, et que ce sera effectivement sur une vraie et grande défaite.

Mais, par chance, pas celle que l'on croit.


P.S. : un vrai conseil, puisque tu cherches le fructueux. Postes sur le forum Philo. Tu découvriras que la contradiction, ça a aussi son charme. Et tu te feras des amis un peu plus à ta mesure...

Astrale a dit…

arrête de faire du détournement de clientèle woolf stp ;-)

raf a dit…

bon mon wolfwood tu veux vraiment un exemple ? je veux bien mais tu riques d'en profiter pour relancer un débat qui ne m'intéresse pas du tout. Enfin, essayons :
Lorsque tu dis à Scheiro chez Marc quelque chose comme "ouais toi tu dis toujours la même chose et moi j'évolue commentaire après commentaire.."
ceci est un procédé fort grotesque qui consiste à valider tes staloms, staloms effectués parce que tu as bien du mal à défendre tes idées face à Scheiro beaucoup plus sûr de ce qu'il écrit, et donc beaucoup plus droit, quitte à faire quelques répétitions très compréhensibles, je dirais même necessaires. Voilà, l'exemple 1 te parait à peu près valable ou non ? Pour moi il est l'évidence même.

Laisse moi donc mon avis Wolfwood, je trouve que ton texte et tes commentaires chez Marc sont mauvais dans l'ensemble et je n'ai pas le temps ni le courage de te le démontrer plus longtemps. Cela ne veut pas dire que j'estime tous tes écris mauvais, ni que j'estime les commentaires de Scheiro fantastiques, en plus je sais très bien que la facheuse habitude de provocation de Scheiro pousse à l'erreur et au manque de recul. Tu vois je ne te jette pas la pierre..

Je suis déçus qu'après notre conversation tu ne vois dans mes échanges avec Scheiro "pas d'efforts, pas de réflexion, et surtout, surtout, pas d'argumentation", preuve que tu ne lis pas vraiment mes commentaires car je suis en plein débat sur la pensée animale et j'essaye d'y placer quelques arguments dont tu sembles te foutre comme de l'an mille. Moi ça ne me dérange pas que tu ne lises pas mes débats mais si tu viens après me dire que je n'argumente jamais, bah, tu pousses un peu mon grand...

Je bosse en montage son en ce moment et 10h de son dans la journée m'écrase le cerveau. Il va donc se passer un peu de temps avant que je ne participe à Philoforum, mais je te promets d'y faire un tour lorsque mes neurones seront un peu plus disponibles.

Tu es le bienvenu sur mon blog si les Blakans te branches. Par contre je te préviens chez moi c'est disneyland, une seule attaque contre Scheiro ou un autre et hop, commentaire à la poubelle. Je ferai pareil pour Scheiro s'il tente de relancer ce conflit sur mon blog. C'est comme ça contrairement aux forums ici c'est chacun maitre en son blog et je suis un affreux tyran aux oreilles de mickey (ah non, d'âne, mais c'est une autre histoire) qui force à la paix et à l'harmonie, quitte à descendre tout le monde moi-même au moindre mouvement suspect. (mon blog est lu par des producteurs de films qui se foutent complètement des blogoguerres, tu comprends ?)

Je trouve dommage et triste que vous n'ayez pas réussi à vous respecter avec Scheiro, mais bon tant pis pour vous les gars ! vous y perdez tout les deux..

Enfin Wolfwood sache que je suis un très mauvais client du virtuel pour le long terme parce qu'après une année passée devant mon ordinateur je vais bientôt finir mon blog et regagner ma liberté pour de bon. Je salive d'avance à l'idée de préparer des films sérieusement au lieu de perdre mon temps ici. Je pensais faire de mon blog un bel outil de travail et après un an je n'y vois plus qu'un passe-temps comme un autre, et dans ce cas je préfère nettement aller draguer les filles... ;)

Aller Wolfwood, porte toi bien et à un de ces quatre.

raf a dit…

j'ajoute qu'en draguant les minettes je participerai à des combats de coqs tout aussi ridicules que celui qui vient d'avoir lieu sur les blogs, sauf qu'au moins j'aurai une chance de titiller les seins de Nadine, de Germaine ou d'Alphonsine, alors qu'ici, même gagnant, c'est niet..
aller à +

Astrale a dit…

Raf, vous êtes un tantinet provoquant, là, non?
je n'effacerai pas votre commentaire, il va faire hurler de rire scheiro, et en plus ça bouste le nombre des commentaires.
avec le mien, quel record!!

raf a dit…

Astrale je suis désolé j'ai retiré ta private joke sur mon blog, même si elle m'a fait rire.
il faut me comprendre Astrale je ne peux pas me permettre des commentaires parfaitement incompréhensibles au visiteur lambda, pour la même raison qui m'interdit de laisser des conflits de bloggers éclater sur mon blog.. sauf si on parle de la Serbie. Mon blog n'a rien du journal intime dans lequel je peux tout me permettre, c'est une sorte d'outil de travail sur lequel j'envoie tous les producteurs intéressés par mes projets, pour montrer mes éventuelles capacités de cadreur. Tu imagines s'ils se retrouvent avec des histoires de seins nus dans les commentaires d'une photo de peintre ? ça ne me choque pas bien sûr.. mais c'est complètement hors sujet, et cela me pose vraiment problème.
J'espère que tu comprendras et que tu ne m'en tiendras pas rigueur. Pardon encore une fois, je déteste utiliser cette foutue icône poubelle mais cette fois je n'avais pas d'autre choix.

Bon j'en profite pour te répondre :
Provoquant oui un peu, mais enfin tout cela n'est que pantalonnade. Lire que tu es tentée d'effacer je suis surpris. ça ne te fais pas rire que je raille un peu tous ces coqs en manque de combats virils ? moi si..

Dis donc ça t'émoustille cette histoire de seins nus, jusqu'à provoquer un vouvoiement soudain, étonnant. bon alors, hum.. hum.. (je ne dénigre rien je m'éclaircis la voix)
Ma chère et tendre amie, la lumière astrale de votre esprit, les courbes envoûtantes esquissées de votre pinceau agile, vos records de commentaires bientôt inscrits dans l'histoire.. sont autant de merveilles qui m'incitent à vous inviter au bal dès cette nuit, en nourrissant de fougueux espoirs. Mais je vous en prie, point de précipitation, point de brusquerie, et cachez donc ce sein que je ne saurais voir ! ;-))
a +

Astrale a dit…

Raf,C'est juste que je ne sais pas effacer les commentaires, hein, d'accord!?
51...c'est comme le pastis, dont j'ai horreur, mais voilà, c'est impressionnant, un message qui attire autant de commentaires. Alors je vais le laisser. C'est pas parce qu'il évoque quelque drague (je comprends mieux le "drag raf"hi, hi, de scheiro)que je vais m'affoler.
ceci dit(ou plutôt ce grand jeune homme berbère)je savais que mon commentaire serait effacé. ça ne me gène aucunement. C'était juste un clin d'oeil amusé à ton précédent commentaire. Et je considère que l'humour, dans un post qui s'intitule "rire" a tout à fait sa place...et l'humour, s'est aussi savoir rire de soi même...
donc, au final, même si je saurais bien trouver comment effacer les comments , lucidement, je ne le ferai pas.
Bonne journée!

raf a dit…

ah bon tu détestes le Pastis ? moi pareil, je laisse donc un 52eme commentaire pour oublier bien vite ce sale goût d'anis alcoolisé qui fait chanter tout Marseilles.
C'est pas "Drag Raf" c'est "Druge Raf". Druge en serbe veut dire "camarade". (j'ai réveillé le vieux communiste qui sommeillait en Scheiro, mouarf !)
Ceci dit tu as raison, j'adore me faire passer pour un grand séducteur sur le net (tu connais la devise, c'est ceux qui en parlent le plus...)
Aller à bientôt, et vive le picon-bière !