Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 3 juin 2008

chemin

La compréhension du monde passe aussi par le décryptage de nos propres faiblesses ou traits de caractères, et de nos qualités.

Notre pire ennemi est parfois en nous-même.

Acceptant nos points faibles, c'est à dire en les ayant définis, puis reconnus, chacun de nous peut ensuite travailler à maitriser ces parties là, qui font partie intégrante de notre relation à l'autre.

Le chemin de la connaissance, passe avant tout par le chemin de la connaissance de soi. Rien de nouveau sous le soleil...et pourtant, même sachant cela, ne voit-on pas souvent à quel point chacun d'entre-nous se laisse engluer dans son histoire personnelle.

Se connaitre soi, c'est essentiel...mais après, la vie, la liberté vraie, c'est de se tourner vers l'Autre, l'aimer dans sa diversité, l'accepter tel qu'il est, comme l'on accepte ses propres faiblesses. Ne pas juger. Ne pas se fier aux apparences. S'appuyer sur son ressenti. Chercher à com-prendre.

Bien à vous.

14 commentaires:

blabla a dit…

Pour apprendre et percevoir l' autre sans partie pris, ni préjugés, ni mauvaise fois, il faut apprendre à le connâitre dans la vrai vie, le net ne permet pas cela, ce qui fait que parfois on se trompe sur l'interprétation subjective que l'autre nous renvois, ce qui est dommage à mon avis.
On ne peut pas plaire à tout le monde ce qui est parfois dure à encaisser pour certaines personnes.
Se connâitre soi mème et apprendre à s'aimer soi avant d'être capable d'aimer les autres, aller au delà de ses souffrances et acquérir une certaine sagesse, c'est un long travail sur soi mais on en sort gagnant et grandit, je pense.
Accepter la différence pour la différence et respecter cette différence parce que l'autre est notre miroir, sans lui nous ne sommes rien, on se nourit de l' autre, seul nous ne sommes qu'un néant sans but, sans perspective, sans sens car c'est à travers l' autre que notre existence prends tout son sens.

Astrale a dit…

Blabla je te rejoins.

L. a dit…

Et Astrale, je te rejoins aussi, évidemment, j'imagine que tu t'en doutais, vu l'estampille "fleur bleue" que je me traine (comme une médaille).

J'adhère à 200 %, mais tu le sais comme moi, tout ça est bien idéaliste, et risque dès lors fort bien d'être taxé de naïveté...

Qu'importe : ce n'est pas parce qu'on décrète qu'une chose "est" ceci ou cela qu'elle "est" effectivement ceci ou cela.

Garde le cap, donc !

Corto a dit…

Oui mais toi tu dis ça parce que tu es le "protégé" d'Astrale d'après ce que j'ai compris.

rémi a dit…

Bonjour Astrale,

Un élément pourrait sans doute être ajouté à ce chemin que bordent le monde d'un côté et soi-même de l'autre.
Certes, il y a le miroir du pire ennemi et le fait que chercher à comprendre le monde permet de mieux se connaître soi-même et inversement.
Mais l'éclairage des autres sur soi est également important et se tourner vers l'"autre" n'est peut-être pas uniquement un aboutissement, c'est le chemein de la ré-union, de la re-connaissance, de la re-cherche.

Rmi

Astrale a dit…

Rmi, Oui en somme, comme le dit Blabla, sans les autres, nous ne sommes rien.
Corto, je ne protège personne, voyons....L. est assez grand pour se débrouiller seul. Il est un fait que nous avions souvent des points de vue concordants, mais pas forcément toujours. D'ailleurs, nos joutes sur le forum de philo l'an passé en sont encore le témoin;-)
J'aimais bien ce temps là, qu'est ce qu'on s'est bien marré. J'y retournerais bien pour le fun, une fois...on lance un sujet et hop!
Quelqu'un a des nouvelles de flybird?

Astrale a dit…

Et quand je dis "s'appuyer sur son ressenti", cela ne veut pas dire sur ses sentiments; le ressenti, c'est sa propre ouverture à soi, analyser ses réactions, en y mettant des mots, et par suite, pour l' avoirs nommé, essayer de comprendre ce qui s'est passé pour prendre le recul nécessaire. Ne pas se laisser déborder par ses émotions, mais cela est bien difficile à faire je l'admets. Impossible même?

L. a dit…

ça c'est une super idée ! On redébarque tous EN MEME TEMPS sur le forum de Phidalgo, juste pour lui faire avaler son clavier. Comme à la grande époque !

Toi, moi, Corto, Rémi (puisqu'il est là ! ça f'sait un bail), Ulysse (puisqu'il est pas loin non plus), Marc...

Bonjour le choc culturel pour Pépé Phidalgo ! : )

blabla a dit…

Marie, flybird s'est envolée loin du monde des hommes, incomprise et décue tel l'albatros de baudelaire, et a subi une méthamorphose kafkanienne nul ne sait pourquoi elle devenue blabla, un claptrap, en fait flybird échaudée dans son élan de partage, a décidée de ne plus partager, elle est retournée à ses érrances, à ses vagabondages invétérés, bohème de coeur et d'esprit, elle est partie changer d'étoile, sur un navire elle a mis la voile pour n'être plus qu'une étrangère ne sachant plus très bien oû elle allait.
Blabla a pris la relève, elle est moins entousiasme que flybird, moins impétueuse, moins passionnée, elle se contente de blablater tout la journée pauvre pomme qu'elle est à dire tout et n'importe quoi, histoire d' alimenter les ragots sur l'art de parler pour ne rien dire quand les autres on déjà tout dit, tout compris, tout fait et tout inventé.
Ou est Nathalie dans tout cela?
Elle s'éloigne de plus en plus du net pour la vraie vie, souhaitons lui de trouver dans le réel des satifactions plus concrètes qui l' éloigne difinitivement du superficiel.
Bonne soirée Astrale!

Astrale a dit…

Je lui souhaite de connaître l'amour et d'être heureuse.
Je t'embrasse Nathalie.

Astrale a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
L. a dit…

Corto m'a expliqué.


Blabla, c'est Flybird.

Pourquoi personne il me dit jamais rien, à moi ?

Je vais finir par tout mélanger. Rémi, c'est qui, alors ?

Et moi, c'est qui, moi ?

Astrale a dit…

Toi tu es Laurent, en long, en large, et en travers. Ces travers font partie de nous! Et tu le sais bien.
Tu pourras toujours m'envoyer la nouvelle version de ton roman. J'aurais bien aimé la lire.
Bises

L. a dit…

Mais je n'ai PAS de travers, voyons ! Où es-tu allée chercher ça ? ! ; )

Pour mon roman, OK, ce sera très volontiers, tu t'en doutes (tu me diras ce que tu penses du résultat), mais quand j'aurais fini les trois parties, ne serait-ce que parce que ça évitera à ta lecture d'être hachée (ce serait dommage : ) )...